PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Crop Science Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Vertebrate pests of cassava in Africa and their control

A.R. Cudjoe

Abstract


Much attention bas been given to almost all agents that cause losses to crops with the possible exception of vertebrate pests of which comparatively little is known in relation to farming activities. Due to the paucity of information on vertebrate pests there is very little or no indication of what damage is caused by which pest, bow widely it is distributed, or how much damage is caused. The general nocturnal, secretive habits and high mobility of most vertebrates make it unlikely that they will readily be seen damaging crops. Indirect evidence has been used by researchers, farmers and agricultural workers to identify the verteberate pests of cassava cited in this review. A diverse range of larger vertebrates (elephants, primates and ungulates), rodents and birds are considered as pests of cassava. The distribution, diagnostic features, damage symptoms and status of the major species are discussed and control measures practised by farmers, hunters and researchers are reviewed.

Key Words: Manihot esculenta, vertebrate pests, primates, rodents, ungulates, birds, control measures

 

 

Une grande attention est portée à presque tous les agents biologiques qui causent des dégâts aux cultures, à l'exception des ravageurs vertébrés pour lesquels on sait comparativement peu de choses sur leurs relations avec les activités agricoles. Du fait de la pauvreté de l'information sur les vertébrés déprédateurs, il y a très peu, voire aucune indication sur les dégâts causés par un ravageur donné, l'étendue de sa distribution et l'importance de ses déprédations. Le comportement en général nocturne, les moeurs discrètes et la grande mobilité de la plupart des vertébrés rendent improbable l'observation directe de leur activité déprédatrice dans les champs. Des preuves indirectes sont utilisées par les chercbeurs, les agriculteurs et les ouvriers agricoles pour identifier les vertébreés ravageurs du manioc qui soot cités dans cette revue. Une gamme variée de grands vertébrés (elephants, primates, ongulés ), rongeurs et oiseaux soot considérés comme des ravageurs du manioc. La distribution, les éléments de diagnostic, les symptômes liés aux dégâts et le statut des principales espèces soot discutés et les mesures de contrôle, utilisées par les agriculteurs, les chasseurs et les chercbeurs, soot passées en revue.

Mots Clés: Manihot esculenta, ravageurs vertébrés, primates, rongeurs, ongulés, les oiseaux, mesures de régulation





AJOL African Journals Online