PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Crop Science Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Evaluation of grain nutritional quality and resistant starch content in Kenyan bread wheat varieties

S.N. Kariithi, S.I. Abwao, P.N. Njau, J.N. Ndung’u

Abstract


Micronutrient deficiency is a major problem worldwide, particularly in developing countries that rely heavily on cereal rich diets for sustenance. Wheat (Triticum aestivum L.), a popular staple cereal crop contains substantial levels of  micronutrients, thus could be used for alleviating dietary micronutrient deficiencies. The objective of this study was to evaluate the effect of wheat genotype and selected agro-ecological zones on kernel accumulation of zinc, iron, resistant starch and phytic acid. In whole meal flour prepared from nine Kenyan bread wheat  varieties, Zn and Fe levels ranged from 111 to 305 μg g-1, and 26 to 91 μg g-1. Phytic acid and resistant starch levels ranged from 2.66 to 5.05 μg g-1 and 0.37 to 6.00 g 100 g-1, respectively across three sites. Variety × site influenced iron and resistant starch content significantly (P<0.05), whereas zinc and phytic acid were influenced by variety and interaction. Njoro BWII variety had the highest Zn and phytic acid levels; while Fe and resistant starch were obtained on K. Korongo and K. Tai varieties, respectively. Overall, Eldoret site had optimal conditions that enhanced accumulation of preferred nutrition values. In conclusion, whole meal flour prepared from all 9 varieties contained considerable levels zinc, iron, resistant starch and low levels of the undesirable phytic acid.


Key Words: Iron, phytic acid, Triticum aestivum, zinc

La déficience en micronutrients est un problème majeur de par le monde, surtout dans les pays en voie de développement, qui dépendent fortement de mets à base de céréales. Le blé (Triticum aestivum L.), un aliment de base céréalier très populaire, contient un taux très élevé de micronutrients, il peut ainsi être utilisé pour corriger les régimes alimentaires carents en micronutriments. L’objectif de l’étude était d’évaluer l’effet des génotypes de blé et de zones agro écologiques ciblées sur l’accumulation de zinc, fer, amidon resistant, et acide phytique dans les grains de blé. Les teneurs en zinc et en fer des des repas à base de blé entier préparés à partir des variétés de blé Kényan variaient de 111 à 305 μg g-1, et 26 à 91 μg g-1. Les teneurs en acide phytique et en amidon résistant allaient de 2,66 to 5,05 μg g-1et 0,37 à 6,00 g 100 g-1, respectivement dans trois sites  d’expérimentation. L’interaction variety-site d’expérimentation a influencé les teneurs en fer et en amidon résistant de façon significative (P<0.05), tandis que les teneurs en zinc et en acide phytique ont été influencées par la variété et  l’interaction. La variété Njoro BWII avait la teneur en zinc et en acide phytique la plus élevée, tandis que fer et amidon résistant avaient été respectivement obtenus avec les variétés K. Korongo et K. Tai. Au total, le site de Eldoret présentait les
conditions optimales qui favorise l’accumulation des nutriments préférés. Il convient de conclure que des repas entiers  préparés à partir de 9 variétés de blé Kényan contenaient des niveaux considérables de zinc, fer, amidon et de faibles niveaux d’acide phytique non desirable.


Mots Clés: Fer, acide phytique, Triticum aestivum, zinc




http://dx.doi.org/10.4314/acsj.v24i4.8
AJOL African Journals Online