PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Crop Science Journal

The AJOL site is currently undergoing a major upgrade, and there will temporarily be some restrictions to the available functionality.
-- Users will not be able to register or log in during this period.
-- Full text (PDF) downloads of Open Access journal articles will be available as always.
-- Full text (PDF) downloads of subscription based journal articles will NOT be available
We apologise for any inconvenience caused. Please check back soon, as we will revert to usual policy as soon as possible.





Normes techniques et pratiques locales des producteurs dans les perimetres rizicoles irrigues de toula et de bonfeba au Niger

I. Mossi Maïga, A. Alou Himadou, A. Haougui, A. Souleymane, G. Ibro

Abstract


Au Niger, la riziculture contribue pour beaucoup dans la sécurité alimentaire des populations. Les différents investissements effectués par le pays ont permis de  promouvoir la riziculture irriguée dans la vallée du fleuve avec deux récoltes de riz par an et donc d’augmenter significativement les productions. Mais, force et de constater que les normes techniques censées être en  application sur les périmètres rizicoles irrigués ont subi des changements au fil des années réduisant, ainsi, les performances espérées de cette riziculture moderne. La présente étude avait pour objectif d’analyser l’évolution des normes techniques de la production du riz et les pratiques locales dans les périmètres irrigués. L’étude s’est déroulée sur deux périmètres rizicoles irrigués au Niger et s’est basée sur des enquêtes auprès d’informateurs clés. Les enquêtes se sont basées sur un guide-questionnaire où il s’agit pour l’informateur-clé de répondre à différentes questions en rapport avec les pratiques agricoles liées à la culture du riz dans les périmètres rizicoles irrigués. L’analyse des données a été effectuée en utilisant les logiciels Excel, R Commender et le logiciel Nvivo. Les résultats obtenus ont montré qu’il y a une grande diversité entre les normes techniques et les pratiques sur le terrain. En plus des variétés homologuées, le choix des producteurs a porté aussi sur les variétés appelées communautaires  alors que les règles l’ont interdit sur les périmètres irrigués. Les repiquages n’ont pas respecté la norme qui était de 25 poquets par m². Les doses d’herbicide apportées par les producteurs ont varié de 80 à 240 g ha-1 alors que la dose recommandée était de 80 g ha-1. La fertilisation minérale étaitloin des normes prescrites non seulement en termes de quantité mais aussi en termes de fréquence d’application. Ces sous performances sont dues à l’inefficience de l’encadrement technique qui n’arrive pas à toucher le plus grand nombre de producteurs. L’encadrement technique manque de moyens tant matériel que technique et se base encore sur des méthodes traditionnelles pour diffuser le conseil agricole. Les méthodes appliquées aujourd’hui sont dépassées. Il serait donc nécessaire que les méthodes de diffusion du conseil agricole soient révisées. L’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication peut être une bonne opportunité pour une diffusion efficace du conseil agricole.


Mots Clés: Périmètre rizicole irrigué, normes techniques, riziculture




http://dx.doi.org/10.4314/acsj.v25i4.4
AJOL African Journals Online