ANALYSIS OF YAM YIELDS USING THE ADDITIVE MAIN EFFECTS AND MULTIPLICATIVE INTERACTION (AMMI) MODEL

  • C N EGESI Department of Crop Science & Technology, School of Agriculture and Agricultural Technology, Federal University of Technology, PMB 1526, Owerri, Nigeria
  • R ASIEDU International Institute of Tropical Agriculture, c/o L. W. Lambourn & Co., Carolyn House, 26 Dingwall Road, Croydon CR9 3EE, England

Abstract

(Received 25 May 2001; accepted 20 May, 2002)

ABSTRACT

Pod shattering in soybean is a major production constraint causing high field yield losses in the tropic and sub tropics. With regard to pod shattering, soybean varieties can be categorised as tolerant, intermediate or susceptible. Six soybean lines, Nam 2, TGx 1448-2E, Duiker, Nam 1, TGm 737P and Kabanyolo 1 were grown at three locations for three seasons (1997 - 1998) to determine field seed yield losses due to pod shattering and the effect of G X E interactions on shattering. Based on the number of shattered and unshattered pods, the amount of soybean seed yield lost in the field due to pod shattering was determined. Yield losses in susceptible and intermediate susceptible varieties ranged from 57 - 175 kg ha -1 and 0 - 186 kg ha-1, respectively depending on genotype, location, season and harvesting date. The resistant varieties did not shatter even when harvested after a delayed harvesting period of 21 days. Field yield loss due to pod shattering was estimated and such estimates are considered useful for breeding programmes when selecting varieties for resistance to shattering.

Key Words: Genotype x environment interactions, Glycine max, susceptible varieties

Résumé

L'éclatement de gousses de soja et la contrainte majeure à la production causant des pertes dans les tropiques et les sub-tropiques. Concernant l'éclatement de gousses, les variétés de soja peuvent être classées comme tolérantes, intermédiares ou susceptibles. Six lignées de soja, Nam2, TGx 1448-2E, Duiker, Nam1, TGm 737 P et Kabanyolo 1 étaient plantées en trois endroits et pour trois saisons (1997-1998) pour déterminer les pertes en graines dans les champs causées par l'éclatement de gousses et les effets de l'intéraction GxE sur l'éclatement. Se basant sur le nombre de gousses éclatées et non-éclatées, la quantité de soja perdue dans les champs par éclatement était déterminée. Les pertes de rendements pour les variétés susceptibles et intermédiaires rangées entre 57 et 175 kg ha-1 et 0 et 186 kg ha-1, respectivement ; selon le génotype, la location, la saison et la date de la moisson. Les variétés résistantes n'ont pas éclaté même quand elles étaient récoltées avec 21 jours de retard. La perte en champs due à l'éclatement de gousses était estimée et ces estimations sont considérées très utiles dans les programmes de transformations quand les variétés résistantes à l'éclatement sont sélectionnées.

Mots Clés: Intéraction génotype et environnement, Glycine max, variétés susceptibles

(Af Crop Sci J 2002 Vol 10 No 3 pp195-202)
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2072-6589
print ISSN: 1021-9730