The effect of seed coat on the susceptibility of Faba bean to Callosobruchus chinensis

  • L. Kemal Ali
  • R. H. Smith
Keywords: Callosobruchus chinensis, Indonesia strain, Kenya strain, seed infestation, Vicia faba<br>Callosobruchus chinensis, infestation de la graine, Vicia faba

Abstract

Twelve faba bean (Vicia faba L.) varieties were tested for their resistance to Kenyan and Indonesian strains of Callosobruchus chinensis under conditions of whole and decorticated seeds. It was evident that the seed coat acts as a barrier both to the penetration of the newly hatched larvae into the cotyledon and emergence of adult beetles from the whole beans. The percentage emergence increased from whole to decorticated seeds in all varieties of beans tested. Sixty four percent of hatched eggs of the Kenyan strain yielded adults in the decorticated seeds but only 6.4% on the whole seeds. For the Indonesian strain, it was about 70% on decorticated compared with 14.2% in whole seeds. The decortication of the grain had little effect on time of development compared with the whole grain in this experiment. The female beetles of Indonesian strain were heavier than the Kenyan strain with mean weights of 3.67 mg and 2.95 mg, respectively. When the seed coat was removed grain became more susceptible to this pest as susceptibility indices (SI) increased from 7.2 to 12.3 (Kenyan) and 10.9 to 13.3 (Indonesian) when averaged over varieties. The SI recorded was high on the decorticated seeds in varieties Giza 402 (16.1), Kuse-227-33 and Kasa (16.0) in the Indonesian strain. The SI increased from zero to 12.2, 14.2 and 12.6 on varieties NC-58, CS-20DK and Hudieba-72 in the Kenyan strain, respectively.
RESUME
Douze variétés de fêves (Vicia faba l.) ont été testées pour leur résistance aux souches Kenyanne et Indonésienne de Callosobruchus chinensis sous conditions des graines toutes entières ou de graines décortiquées. Il était évident que la couche de la graine joue un rôle de barrière pour la pénétration des nouvelles larves démolisseuses du cotylédon et pour l'émergence des adultes des coléoptères provenant des fêves. Le pourcentage d'émergence provenant des graines décortiquées a augmenté dans toutes les variétés de fêves testées. Soisante quatre pourcent des oeufs tuers des souches Kenyannes ont produit des adultes dans les graines décortiquées alors qu'il était seulement 6.4% dans les graines toutes entières. Pour les souches Indonésiennes, il était à peu près 70% sur les graines décortiquées par rapport à 14.2% sur les graines toutes entières. Le décorticatcage de la graine a un petit effet sur le temps de développement en comparaison avec toute la graine dans cet essai. Les coléoptères femelles de la souche Indonésienne étaient lourdes plus que les souches Kenyannes avec des poids moyens de 3.67mg et 2.95 mg respectivement. Quand la couche était enlevée, la graine est devenue plus sensible à ce peste comme les moyennes des indices de sensibilité (SI) des variétés combinées ont augmenté de 7.2 à 12.3 (Kenyanne) et de 10.9 à 13.3 (Indonésienne). Le SI obtenu était élevé sur les graines décortiquées des variétés Giza 402 (16.1), Kuse-227-33 et Kasa (16.0) pour la souche Indonésienne. Le SI a augmenté de zéro à 12.2, 14.2 et 12.3 respectivement chez les variétés NC-58, CS-20DK et Hudieba-72 pour la souche Kenyanne.

(African Crop Science Journal 2001 9(2): 421-430)
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2072-6589
print ISSN: 1021-9730