PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Africa Development

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Analyse de l’effet de la suréducation sur l’efficacité technique des entreprises au Cameroun

Njifen Issofou

Abstract


La notion de suréducation renvoie à la situation d’un travailleur qui occupe un emploi pour lequel le niveau d’éducation requis est inférieur à son niveau de formation initiale. Les travailleurs en situation de suréducation n’utilisent pas pleinement dans leur emploi le potentiel dont ils disposent. Cette forme de sous-utilisation des compétences suscite des interrogations sur l’aptitude des entreprises utilisatrices à atteindre la frontière de leurs possibilités de production. L’objectif de cet article est de montrer que la suréducation est un déterminant de l’efficacité technique des entreprises. À partir des données collectées auprès d’un échantillon d’entreprises de services au Cameroun, la méthode DEA « Data Envelopment Analysis » et l’estimation d’un modèle Tobit censuré sont utilisées pour générer et identifier respectivement les scores et les facteurs d’efficacité de ces unités de production. Dans les résultats obtenus, le niveau moyen d’efficacité des entreprises est estimé à 0,542 lorsque les rendements d’échelle sont constants et à 0,774 lorsque les rendements d’échelle sont variables. Par ailleurs, la présence des employés suréduqués dans l’entreprise, la mixité professionnelle ainsi que les caractéristiques de l’entrepreneur apparaissent comme des facteurs explicatifs de l’efficacité technique d’une entreprise de services au Cameroun.

Mots clés: suréducation, productivité, efficacité technique, entreprises, Cameroun

English Abstract

Overeducation refers to the situation when an employee has a qualification above that which would currently be required for someone to get the job. Overeducated workers do not fully utilize the potential they have in their jobs. This under-utilization of skills raises questions about the ability of firms to maximise production. The objective of this article is to show that overeducation is a determinant of enterprises’ technical efficiency. Using data collected from a sample of enterprises in the services sector in Cameroon, the Data Envelopment Analysis Method and the estimation of a Tobit model are used to generate and identify respectively scores and factors of technical efficiency of these production units. The results show that the score efficiency is around 0,542 when scale returns are constant and 0,774 when scale returns are variables. Furthermore, the presence of overeducated employees in the firm, the inclusion of gender in the firm, the formal status and the entrepreneur’s characteristics are the major determinants of technical efficiency in Cameroon’s service sector.

Keywords: overeducation, productivity, technical efficiency, enterprises, Cameroon




AJOL African Journals Online