(Re)penser la démocratie délibérative en Afrique à l’aune de la palabre africaine : une approche philosophique par la théorie des capabilités

  • Serge Bernard Emmanuel Aliana

Abstract

Cet article se concentre sur les concepts de démocratie délibérative et de palabre africaine pour (re)formuler conceptuellement et rendre intelligibles les pratiques et les performances de gouvernance en Afrique, le but étant de parvenir à une normalisation réelle des comportements sociétaux. En nous appuyant sur une analyse des textes et une synthèse de textes analysés, et en puisant les preuves dans l’actualité, il s’agit d’établir que la palabre africaine, souvent exclue de la cartographie de l’épistémologie officielle et reléguée au stade des savoirs et des pratiques indigènes, peut définir les conditions de possibilité et de faisabilité de la démocratie délibérative, paradigme politique donné comme universel dominant. Seulement, le problème est celui du décentrement cognitif. Comment imaginer que des catégories conceptuelles africaines, taxées de ringardes et réduites au simple champ d’études ethnologiques, puissent interagir et corréler avec les recettes modernes, l’idée étant de mettre en chantier un processus de gouvernabilité dont la concrétisation est une démocratie résiliente ?

This article focuses on the concepts of deliberative democracy and African palaver to conceptually (re) formulate and make intelligible the practices and performance of governance in Africa, with the aim of achieving a genuine normalization of societal behavior. Based on an analysis of the texts and a synthesis of texts analyzed, and drawing on the evidence at the present time, this is about establishing that the African palaver, often excluded from the cartography of official epistemology and relegated to the level of indigenous knowledge and practice, can define the  conditions of possibility and feasibility for deliberative democracy, a political paradigm deemed dominant universal. However, the issue is that of cognitive decentering. How can one imagine that African conceptual categories, labeled as cheesy and reduced to the mere field of ethnological studies, can interact and  correlate with modern recipes, with the idea of starting a process of governability, the realization of which is resilient democracy?

Published
2017-12-01
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 0850-3907