Effets socioéconomiques de la pêche continentale dans le Doublet Adjohoun-Dangbo au Bénin

  • Évariste Oyédélé Biaou Adeoti
  • Ibouraïma Yabi
  • Afouda Marius Akpo
  • Maximenne Amontcha
  • Euloge Ogouwale
Keywords: pêche continentale, effets socioéconomiques, doublet Adouhoun-Dangbo (Bénin)

Abstract

La pêche joue un rôle important dans la lutte contre l’insécurité alimentaire, le chômage et la création d’emplois. Le présent article s’intéresse particulièrement aux effets socioéconomiques de la pêche dans le doublet Adjohoun et Dangbo au sud-est du Bénin. Huit arrondissements et 225 ménages de pêcheurs ont fait l’objet de cette étude. Les informations ont été recueillies à l’aide d’un questionnaire. Les résultats d’analyse ont montré que l’activité de la pêche est source d’emplois, de gains avec les activités post-capture, dont les transformations de poissons. Les prises journalières sont très variables en fonction des périodes de pêche où le pic est obtenu entre août et novembre, oscillant entre 20–50 kg pour les professionnels et avec un gain journalier variant entre 20 000 et 45 000 F CFA. Les activités post-capture absorbent plusieurs catégories de femmes en amont et en aval, dont (61,06 %) pour les femmes grossistes, les femmes fumeuses (24,66 %), les femmes revendeuses (18,58 %) et les écailleuses (5,7 %). Quant aux revenus issus de la vente des poissons, ils sont utilisés dans plusieurs domaines d’activité, dont 31,78 pour cent pour la scolarisation des enfants, 24,8 pour cent dans l’agriculture, 12,63 pour cent dans les cérémonies funéraires, 12,22 pour cent dans le mariage, etc. La consommation du poisson contribue à la satisfaction des besoins alimentaires des populations, à l’amélioration de la santé grâce aux apports en protéines, iode et vitamines.

Mots-clés : pêche continentale, effets socioéconomiques, doublet Adouhoun-Dangbo (Bénin)

 

Fishing plays an important role in the fight against food insecurity, unemployment and job creation. This article focuses on the socio-economic effects of fishing in the Adjohoun and Dangbo regions in southeastern Benin. Eight districts and 225 fishing households were studied. Information was collected using questionnaire. Results of the analysis showed that fishing is a source of employment, of beneficial post-fishing activities, including fish processing. Daily catches vary greatly depending on the fishing season, with peaks obtained between August and November, fluctuating between 20-50 kg for professionals and with daily profits of between 20,000 to 45,000 CFA francs. Post-harvest activities absorb several categories of women upstream and downstream, of which wholesalers account for 61.06 per cent, smokers (24.66%), retailers (18.58%) and ‘scalers’ (5.7%). As for income from the sale of fish, these are used severally, of which 31.78 per cent for the schooling of children, 24.8 per cent invested in agriculture, 12.63 per cent in funeral ceremonies, 12.22 percent for marriages, etc. Fish consumption contributes to satisfying the food needs of populations, and also for improvements in health thanks to its proteins, iodine and vitamins content.

Keywords: Continental fishing, socio-economic effects, Low Valley of Ouémé

Published
2019-10-14
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 0850-3907