Resources, Poverty and Human Development in Rural Uganda

  • Tenkir Bonger

Abstract

Dans les limites des facteurs et méthodes actuels de production, les ménages ruraux ougandais maintiennent l'équilibre entre le nombre des consommateurs, celui des fermiers et la taille des fermes cultivées. Les bourgeois, avec plus de terre, plus de têtes de bétail et de main-d'oeuvre familiale bénéficient d'une meilleure productivité et d'une modeste amélioration de leurs revenus par tête d'habitant. Un quart de tous les revenus proviennent des secteurs non agricoles, ce qui en fait un important instrument en vue de la réduction de la pauvreté, même dans les ménages ruraux. Cependant, les dépenses faites par ceux qui sont au-dessus du seuil de pauvreté sont égales à celles des populations qui sont en dessous. Il existe une grande différence entre le revenu par tête des ménages bourgeois et celui des pauvres. Quand un indice de développement humain incluant le patrimoine, les revenus, les dotations sociales et autres résultats positifs du processus de développement est calculé, les écarts diminuent considérablement, mettant en évidence la proximité économique et sociale des ménages ruraux.

(Africa Development: 2000 XXV (3&4): 31-76)
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 0850-3907