PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Afrique Science: Revue Internationale des Sciences et Technologie

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Procédé de l’étude de la rupture des fibres à partir d’un essai en traction sur mèches

N Lamai, M R'Mili, M Soultan, A Matibeye, D Allaissem, D Bongo

Abstract


Le travail consiste à solliciter en traction des mèches de fibres de verre, en utilisant l’émission acoustique pour suivre en temps réel l’endommagement du matériau. En effet, les ruptures de fibres s’accompagnent de libération d’énergie sous formes d’ondes acoustiques, qui sont localisés et analysés ensuite. Les objectifs sont de suivre en temps réel par émission acoustique les ruptures de fibres et les localiser dans un premier temps, et de caractériser le comportement des fibres en fin de vie, afin de comparer les résultats avec les autres travaux. Deux types d’essais doivent être réalisés, ceci afin de pouvoir comparer les méthodes et les résultats avec ceux déjà obtenus. La procédure expérimentale est un aspect primordial des essais sur mèches, au niveau de la réalisation des échantillons et tout au long de l’essai. Des essais de traction devront être réalisés sur des mèches de 1000 fibres de verre E de longueur de jauge 60 mm ; ensuite les mèches seront lubrifiées par du pétrole avant la mise en charge, afin de réduire les frictions entre fibres, d’éviter les ruptures en cascade, et de favoriser la propagation des ondes. Deux capteurs résonnants placés aux extrémités de l’éprouvette permettent de détecter l’onde acoustique émise par la rupture d’une fibre, et de la transformer en signal électrique.

Mots clés : fibres de verre E, résine, rupture, essai en traction, capteurs résonants, extensomètre.




AJOL African Journals Online