PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Afrique Science: Revue Internationale des Sciences et Technologie

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Le marécage de Fouwarate (Kenitra, Maroc) : site de conservation d'oiseaux menacés par l'urbanisation

S Lahrouz, M Dakki, N Gmira

Abstract


La Merja de Fouwarate se situe dans le Nord-Ouest du Maroc, à l'extrémité sud-ouest de la plaine littorale du Gharb, sur le cours de l'oued Fouwarate, petit affluent du cours terminal de l'oued Sebou. Cette zone humide est l'un des derniers représentant d'un complexe de marécages qui occupait ladite plaine et qui offrait de larges habitats d'escale et d'hivernage d'oiseaux d’eau paléarctiques; outre ce rôle que joue encore ce marais, celui-ci abrite une avifaune nicheuse variée, parmi laquelle se trouvent plusieurs espèces rares ou menacées. Un programme de recensement hebdomadaire de l'avifaune de ce marécage, réalisé durant un cycle annuel complet (août 2009 à août 2010), y a révélé la présence de 57 espèces, réparties dans leur grande majorité (40 espèces) entre quatre groupes : Limicoles (17 espèces), Anatidés (11 espèces), Ardéidés (7 espèces) et Rallidés (5 espèces), mais les plus fortes abondances sont enregistrées par les deux derniers groupes et les plus faibles chez les Limicoles. Ce peuplement est composé à la fois de migrateurs (16 hivernants strictes et six migrateurs de passage, avec huit espèces occasionnelles) et de reproducteurs. Représentant 32 % du peuplement (21 espèces), ces derniers donnent à la Merja de Fouwarate une valeur écologique que peu de zones humides marocaines possèdent.
La valeur patrimoniale du site est surtout accrue par le statut de conservation mondial et régional des espèces, sachant que quatre oiseaux d'eau sont inscrits sur la liste rouge mondiale des oiseaux menacés

(Aythya nyroca, Numenius arquata et Limosa limosa, appartenant à des populations quasi-menacées, et Marmaronetta angustirostris, considérée comme vulnérable) et que 31 espèces (plus de 50 % du peuplement) ont un statut de conservation défavorable en Europe. Malgré que la Merja de Fouwarate vérifie au moins quatre critères de la Convention de Ramsar (critères 1, 2, 4 et 6), elle ne bénéficie actuellement d’aucun statut de protection en dehors de son identification comme Site d'Intérêt Biologique et Écologique. Au contraire, elle subit depuis longtemps des pollutions urbaines et fait l'objet de drainage et des remblaiements qui menacent sérieusement sa présence à moyen terme.

Mots-clés : marécage de Fouwarate, oiseaux d'eau menacés, critères Ramsar, Gharb, Maroc.




AJOL African Journals Online