PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Agronomie Africaine

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Ecologie alimentaire de Brycinus macrolepidotus (Pisces ; Alestidae) dans le bassin de la Bia (Côte d\'Ivoire)

YM Dietoa, Ks Da Costa, G Gourene

Abstract




L'écologie alimentaire de Brycinus macrolepidotus a été étudiée dans le complexe fluvio-lacustre de la Bia. Deux cycles d'échantillonnages mensuels des spécimens de cette espèce réalisés par gradient (amont, lac et aval) d'août 1995 à juillet 1996 et de novembre 1996 à octobre 1997 ont permis de collecter les contenus stomacaux des poissons. Le régime alimentaire des spécimens échantillonnés a été analysé à l'aide de l'Indice d'Importance Relative (IRI) des différents aliments ingérés. Les résultats montrent que B. macrolepidotus est un poisson omnivore, se nourrissant essentiellement d'aliments exogènes. Les principaux constituants du régime alimentaire sont les macrophytes et les insectes terrestres. Par ailleurs, une influence significative du milieu sur les compositions trophiques (p < 0,05) a été notée. Dans le lac d'Ayamé et en aval (Aboisso), son régime a été à base de fruits et de débris végétaux, tandis qu'en amont (Bianouan), les principaux aliments ont été des fourmis. Les habitudes alimentaires n'ont pas significativement changé avec la taille. Une variation significative du régime alimentaire en fonction des
saisons hydrologiques a été observée en amont du lac d'Ayamé I (p < 0,05).
The feeding habits of Brycinus macrolepidotus has been studied in the river and lacustrine systems of the Bia. The diet of the fish species sampled was analyzed using the Relative Importance Index (IRI) of the different food consumed. Results showed that B. macrolepidotus was an omnivorous fish, essentially consuming exogenous food. The main components of the diet are the macrophytes and the terrestrial insects. A significant impact of the environment on the trophic composition (p < 0.05) was observed. In lake Ayamé
I and downstream (Aboisso), its diet was based on fruits and plant fragments while upstream, the main food consisted of ants. The food habits did not change significantly with size. A significant variation in the diet, according to seasons, was observed upstream of the Ayamé I lake (p < 0.05).
Keywords: Poisson Alestidae, régime alimentaire, lac, effet saison, Côte d'Ivoire

Agronomie Africaine Vol. 18 (2) 2006: pp. 125-134



http://dx.doi.org/10.4314/aga.v18i2.1686
AJOL African Journals Online