Etude physico-chimique et parasitologique des eaux usées destinées à l\'irrigation du périmètre péri-urbain de Fouarat (Kénitra, Maroc).

  • Y El Guamri
  • D Belghyti
  • M Cisse
  • K El Kharrim
  • I Sylla
  • S Raweh
  • H Barkia
  • T Hassouni
  • A Jamber
Keywords: Pollution, eaux usées, physico-chimie, Helminthes, lac Fouarat, Maroc

Abstract



Les eaux usées de la commune urbaine de Saknia-Fouarat (Kénitra) sont rejetées sans aucun traitement préalable dans le lac Fouarat. Celles-ci sont en partie réutilisées pour l\'irrigation du périmètre péri-urbain de cette zone à vocation agricole. La caractérisation physico-chimique des echantillons a révélé un pH proche de la neutralité et des teneurs en sels relativement importantes. La teneur en chlorures a été de 112,5 mg/l. La charge polluante engendrée par ces effluents urbains a été comprise entre 24 et 124 mg/l pour la DBO5, 110,40 et 418,33 mg/l pour la DCO et entre 350 et 615 mg/l pour les MES. Ces paramètres de pollution ont été relativement faibles, comparativement à la moyenne des concentrations habituellement rencontrées pour les eaux usées urbaines du Maroc. Le rapport DCO/DBO5 a été de 3,48. Cette valeur élevée montre que les eaux usées de la commune urbaine de Saknia-Fouarat sont caractérisées par une pollution inorganique liée, notamment, au rejet des effluents d\'industrie textile raccordée au collecteur. L\'analyse parasitologique montre une forte contamination de ces eaux usées par les oeufs d\'helminthes, soit 32,4 oeufs/l, concentration nettement supérieure aux normes de l\'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) relatives aux eaux destinées à l\'irrigation non restrictive des cultures. Les effluents constituent donc un risque environnemental pour la nappe phréatique sous-jacente exploitée par l\'ONEP (Office National de l\'Eau Potable) et pour les eaux du lac Fouarat. En conclusion, le traitement préalable de ces rejets est vivement recommandé, avant leur rejet dans le lac Fouarat pour usage comme eau d\'irrigation des cultures maraîchères.
Effluents of the Saknia-Fouarat urban district (Kenitra city) are rejected in the Fouarat Lake without prior treatment. Part of the effluents is used to irrigate the peri-urban perimeter of this agriculturally-rich area. The physico-chemical characterization of these effluents revealed that pH is close to neutrality with relatively high salt content. Chloride concentraqtion was of about 112.5 mg/l. The polluting load generated by these urban effluents was between 24 and 124 mg/l for the BDO5, 110.4 and 418.33 mg/l for the COD and between 350 and 615 mg/l for suspended particles. All these pollutions parameters were relatively low, as compared to the average concentrations of the usual moroccan urban effluents. The calculated COD/BDO5 ratio was 3.48. This high value shows that these wastewaters are characterized by an inorganic pollution related to effluents rejection by the textile industry connected to the main collector. The parasitological characterization of the effluents shows a strong contamination by Helminths parasites eggs (32.4 eggs/l). This concentration largely exceeds the WHO standars concerning water used for non-restrictive irrigation of the cultures. Our results show that effluents used for irrigation cultures in the Fouarat perimeter induce an environmental risk for the subjacent ground water exploited by the ONEP and for the Fouarat Lake water consequently, we highly recommend the treatment of these effluents before their rejection in the Fouarat lake and the in use for irrigation.
Keywords: Pollution, eaux usées, physico-chimie, Helminthes, lac Fouarat, Maroc

Agronomie Africaine Vol. 19 (3) 2007: pp. 251-261
Published
2009-02-27
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1015-2288