Plant species diversity and forest stand structure of tree plantations in Tene Gazetted Forest (Cote d'Ivoire)

  • B.T.A. Vroh
  • Y. Kone
  • Z.B. Gone Bi
  • C.Y. Adou Yao

Abstract

This study assessed the impacts of tree plantations on plant species diversity, biomass and structure in the Téné Gazetted Forest (TGF). Plots were  inventoried in old and young teak plantations (Tectona grandis L.f.), mixed-species plantations (Tectona grandis, Gmelina arborea Roxb., Cedrela  odorata L.) and a remaining forest. All vascular plant species were counted and stems with a diameter at breast height (dbh) greater or equal to 10 cm were counted. Diversity index, biomass and structural parameters were determined by the habitat type. A total of 158 species was found in all  habitat types. Among them, 56 are tree species with stems having a dbh e» 10 cm. The richness of these tree species is greater in forests (42  species) and mixed-species plantations (28 species) than in teak plantations (6 - 10 species). The diversity profile shows that tree diversity was decreasing from remaining forest to mixed-species plantations and monospecific teak plantations. Cedrela odorata was the most important species with an Importance Value Index ranging from 47 to 96% in older habitats. Tree density is greater in teak plantations (943 - 865.3 stems / ha) than in forest (749 stems / ha) and mixedspecies plantations (698 stems / ha). However, the biomass is greater in forest (283.9 t / ha) and in mixed-species plantations (232.01 t / ha) than in teak plantations (189.9- 214.9 t / ha). The study shows that for better conservation of native species and high  biomass production in forest plantations based on exotic species, the mixed-species plantations would be favoured.

 

French title: Diversite et structures des especes vegetales dans les plantations forestieres de la foretclassee de Tene (Cote d’Ivoire)

La présente étude a permis de comprendre les effets des plantations forestières sur la diversité végétale et les stocks de biomasse dans la Forêt  Classée de Téné (FCT). Des parcelles ont été inventoriées dans des vieilles et jeunes plantations de teck (Tectona grandis L.f.), des plantations de mélange d’espèces (Tectona grandis, Gmelina arborea Roxb., Cedrela odorata L.) et un fragment de forêts résiduelles. Toutes les espèces de plantes  vasculaires ont été recensées et les tiges avec un diamètre à hauteur de poitrine (dhp) supérieur ou égal à 10 cm ont été comptées. Des  indices de diversité, la biomasse et des paramètres structuraux ont été déterminés par type d’habitat. Les résultats montrent que sur 158 espèces  présentes dans tous les types d’habitat, 56 sont des espèces arboresentes dont les tiges ont un dhp e» 10 cm. La richesse de ces espèces  arborecentes est plus grande en forêt (42 espèces) et en plantation mixtes (28 espèces) que dans les teckeraies (6 à 10 espèces). Le profile de diversité montre que la diversité des arbres diminue de la forêt résiduelle aux plantations mixtes et aux plantations monospécifiques de teck.  L’espèces Cedrela odorata présentait un Indice de Valeur d’Importance allant de 47 à 96 % dans les habitats plus âgés. La densité des arbres est  plus grande dans les teckeraies (943 à 865,3 tiges / ha) que dans la forêt (749 tiges / ha) et les plantations mixtes (698 tiges / ha). Par contre la  biomasse est plus grande en forêt (283,9 t/ha) et en plantatons mixtes (232,01 t/ha) que dans les teckeraies (189,9 à 214,9 t/ha). L’étude montre que  pour une meilleurs conservation des espèces indigènes dans les plantations forestières à base d’espèces exotiques, il faut privilégier les  plantations mixtes.

Published
2022-01-25
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1015-2288