PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Agronomie Africaine

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Effet de differentes sources de phosphate sur le rendement du riz sur sols acides

B Kone, A Saidou, M Camara, S Diatta

Abstract


Le rendement du riz paddy reste faible (< 1,5 t ha-1) en dépit de l'application d'engrais phosphatés aux sols acides, où P constitue souvent un facteur limitant en agriculture tropicale. Un essai a été conduit durant 3 années consécutives : 1998, 1999 et 2000 à Man, pour améliorer la productivité rizicole sur sols acides. Le super phosphate simple (SS), le phosphate tricalcique (PT) et le phosphate alumino-calcique-PAC ont été appliqués annuellement aux doses de 0, 15, 30, 45, 60, 75, 90 et 150 kg P2O5 ha-1, en combinaison à N (100 kg N ha-1) et à K (50 kg K ha-1), en fumure de fond. L'application des engrais a été effectué avant le semis du riz WAB 56-104, dans un dispositif en split-plot. Les résultats montrent que SS et PAC ont significativement (P < 0,05) amélioré le rendement grains (> 2 t ha-1) et l'efficience agronomique relative (> 40 %), par rapport à PT durant les deux premières années. L'usage d'une source de P contenant S, Al et Fe comme le SS à 60 kg P ha-1 combinée à des résidus de matière organique a été recommandée pour une riziculture plus productive et durable.

Mots clés : Sols acides, hyperdystric ferralsol, engrais phosphatés, riziculture, Man.




http://dx.doi.org/10.4314/aga.v22i1.62318
AJOL African Journals Online