PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Agronomie Africaine

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Diversite De Rhizobia Dans Un Champ Cultive De Pois D’angole (Cajanus Cajan L.,) (Legumineuses) A Yamoussoukro (Centre Côte D’ivoire)

RK Fossou, NKII Kouassi, GCZ Kouadjo, SMIB Zako, A Zeze

Abstract


Le pois d'Angole (Cajanus cajan) est une importante légumineuse à graines cultivée dans les zones tropicales, notamment en Afrique de l'Ouest. Toutefois, dans cette partie de l'Afrique, la diversité des rhizobia nodulant la plante est peu connue, alors que son exploration peut permettre d'améliorer son intérêt particulièrement en agriculture. Cette étude vise à évaluer la diversité génétique des rhizobia nodulant un champ de pois d'Angole à Yamoussoukro (centre de la Côte d'Ivoire). Au total, 169 souches de rhizobia ont été isolées à partir de nodules collectés en champ. Le milieu synthétique TY utilisé pour cultiver et purifier les isolats, avant l'étude génétique, a permis de distinguer ceux-ci en deux groupes en fonction de la vitesse de croissance. La diversité génétique a été étudiée par PCR-RFLP du gène codant l'ARNr 16S des bactéries. L'analyse des produits de la digestion du gène ARNr 16S des isolats avec l'endonucléase Tsp 509I a révélé 3 différents génotypes, dans des proportions de 11,2 et 53,9 %, pour le moins représenté et le plus important, respectivement. Ces résultats montrent l'existence d'une variabilité physiologique et génétique au sein des rhizobia nodulant le pois d'Angole.

Mots clés: Cajanus cajan, diversité, rhizobia, PCR-RFLP ADNr 16S, Côte d'Ivoire

Pigeon pea (Cajanus cajan) is an important grain legume in tropical zone, notably in West Africa. However, in this area of Africa the diversity of rhizobia nodulating this plant is poorly understood even though its exploration can contribute to increase its interest, notably in agriculture. This work aims at determining the genetic diversity of rhizobia nodulating a pigeon pea field in Yamoussoukro (Center Ivory Coast). One hundred sixty-nine (169) rhizobia's strains were isolated from field nodules. The use of TY medium allowed the purification and identification of two groups according to their growth rate. PCR-RFLP analyses of the 16S rRNA genes with the endonuclease Tsp 509I enabled the characterization of three main genotypes within the pigeon pea nodulating rhizobia community. The occurrence of these genotypes varied from 11.2 % for the least to 53.9 % for the most important. These studies showed the evidence of physiological and genetic variability within the pigeon pea nodulating rhizobia strains.




AJOL African Journals Online