Premiers Resultats Sur L'intensification Ecologique Et Demarche Participative En Zone Cotonniere A L'ouest Du Burkina Faso

  • K Coulibaly
  • E Vall
  • P Autfray
  • HB Nacro
  • MP Sedogo
Keywords: Ecological intensification, system based on cotton and cereals, economic indicators, space saving, Burkina Faso

Abstract

L'intensification écologique (IE) constitue une voie intéressante pour accroitre durablement la production agricole en substituant à des facteurs de productions industriels, des processus biologiques. La littérature nous enseigne que les légumineuses jouent un rôle important dans l'amélioration des systèmes de culture. Toutefois, leur intégration semble insuffisamment assurée dans les systèmes de culture à base de coton et céréales, à l'Ouest du Burkina Faso. La présente étude vise à comparer les performances agronomiques et économiques des systèmes intégrant des légumineuses annuelles en culture pure et en culture associée, dans le cadre d'une démarche d'expérimentation chez et par les paysans (ECPP). Au cours d'une campagne agricole (2011), nous avons utilisé les indicateurs économiques (temps de travaux, productivité de la terre et du travail) et agronomiques (rendement, valorisation fourragère, valorisation de l'espace) pour établir cette comparaison. Les résultats obtenus indiquent que les agriculteurs préfèrent le système de culture à base de niébé (24 paysans) par rapport à celui à base de mucuna (13 paysans). Les résultats montrent que la teneur en azote de la biomasse de mucuna en culture pure est la plus élevée. Cette légumineuse est suivie par l'association maïs-légumineuse, qui n'a pas occasionné de travail supplémentaire, par contre l'association a permis d'économiser près de 30 % de l'espace, et de diversifier les produits agricoles. L'étude a permis en outre de conclure que les cultures associées présentent un réel intérêt pour les agriculteurs engagés dans l'intensification agricole. Elles offrent l'opportunité de produire plus de biomasse par unité de surface, avec une qualité meilleure qu'en système de culture conventionnel.

Mots clés: Intensification écologique, système à base de coton et céréales, indicateurs économiques, économie d'espace, Burkina Faso

The ecological intensification (EI) represents an interesting way to increase durably the agricultural production by replacing the industrial factors of production by biological processes. Literature teaches us that the legumes play a significant role in the improvement of cropping systems. However, their insertion is inadequate in cropping systems based on cotton and cereals in Western Burkina Faso. This study aims to compare the agronomic and economic performances of cropping systems integrating annual legumes in pure culture or mixed cropping in a process of experimentation to the and by farmers (ETBF). During a crop year (2011), we used economic indicators (work time, productivity of land and labor) and agronomic data (yield, forage enhancement, development of space) for this comparison. The results indicate that farmers preferred the cropping system based on cowpea (24 farmers) compared to that based on mucuna (13 farmers). Observations show that content of biomass in nitrogen of mucuna in pure culture is highest. Mucuna is followed by corn/legumes associations which do not cause additional work but can save nearly 30 % of the space, and diversify agricultural products. This study makes it possible to conclude that the associated cultures have a real interest for the farmers engaged in the intensification of their exploitation. They offer the opportunity to produce more biomass per unit of area, with a better quality than in conventional cropping system.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1015-2288