PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Journal of Food, Agriculture, Nutrition and Development

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Food Fortification to Prevent and Control Iron Deficiency

Zhengxing Chen, Wilna Oldewage-Theron

Abstract


Iron deficiency anaemia, one of the most prevalent problems of micronutrient malnutrition, occurs in many developing countries. Causes of the problem are many, but one of the major causes is low bioavailability of food iron. An increase in the supply of absorbable iron-rich food in the diet should decrease the prevalence of iron deficiency anaemia. One of the strategies to overcome the high prevalence of iron deficiency anaemia in developing countries is to fortify food products with iron, with the goal of increasing the level of iron consumption resulting in improved nutritional status. Food fortification is the most cost effective, sustainable and optimal approach in the battle against iron deficiencies in developing countries. Iron fortification does not have the gastro-intestinal side effects that iron supplements often induce. Fortification iron can be divided into two main forms namely haem iron and non-haem iron. Non-haem iron is more often used for fortification purposes because of availability of and lower cost. Most iron-fortified foods contain potential absorption inhibitors, for example, phytates, polyphenols containing galloyl groups, oxalates and calcium. It is essential to prevent the fortification iron from reacting with the absorption inhibitors. To ensure adequate absorption therefore, various factors must be considered before initiating a fortification programme. These include cost effectiveness of fortification in increasing absorbable iron, palatability of the fortified food and the etiology of iron deficiency. It is thus important to carefully select the food vehicles to be fortified as well as the iron fortificants to be added. A successful iron fortification program depends heavily upon the absorption of the added iron and its protection from some absorptive inhibitors. This paper focuses on the latest technical advancement ruling the selection of food vehicles and iron fortification compounds with the aim of ensuring adequate absorption of fortified iron. The optimization of the iron fortification compounds with the highest potential absorption causing the least subsequent organoleptic problems in the food vehicles is first discussed, followed by a description of ways of protecting and enhancing the absorption of fortification iron, such as applications of acidifiers, haemoglobin, sodium iron ethylene diamine tetra-acetate and amino acid-chelated iron. Finally, the major foods that are used as iron fortification vehicles in South Africa are discussed.

Key words: iron deficiency, anaemia, iron fortificants, food fortification, micronutrient deficiencies
Rsum

FORTIFICATION DES ALIMENTS POUR PREVENIR ET REDUIRE LES INSUFFISANCES DU FER
RÉSUMÉ
Lanémie causée par linsuffisance du fer, lun des problèmes les plus fréquents de la malnutrition liée aux micro-nutriments, se produit dans beaucoup de pays en développement. Les causes de ce problème sont nombreuses, mais lune des causes majeures est le niveau bas de la disponibilité biologique du fer dans les aliments. Une augmentation dans lapprovisionnement daliments riches en fer absorbable dans le régime alimentaire devrait faire baisser la prévalence de lanémie causée par linsuffisance du fer. Lune des stratégies visant à réduire la prévalence élevée de lanémie causée par linsuffisance du fer dans les pays en développement est de fortifier les produits alimentaires avec du fer, dans le but daugmenter le niveau de la consommation du fer et, de ce fait, létat nutritionnel sera amélioré. La fortification des aliments est lapproche la plus rentable, viable et optimale dans la lutte contre linsuffisance du fer dans les pays en développement. La fortification du fer na pas les effets secondaires gastro-intestinaux que les suppléments de fer provoquent souvent. La fortification du fer peut être divisée en deux grandes formes, à savoir le fer avec haem et le fer sans haem. Le fer sans haem est plus souvent utilisé dans le processus de fortification à cause de la disponibilité des ressources et du coût abordable. Comme la plupart des aliments fortifiés avec du fer contiennent des inhibiteurs possibles de labsorption, par exemple, la présence des phytates, des poly-phénols contenant des groupes de galloyl, les oxalates et le calcium affectent négativement la bio-disponibilité des fortifiants du fer sans haem, il est essentiel dempêcher au fer de fortification de réagir avec les inhibiteurs de labsorption en vue dassurer une absorption adéquate. De nombreux facteurs doivent être pris en considération avant dinitier un programme de fortification. Ces facteurs sont notamment la rentabilité de la fortification en augmentant le fer absorbable, le goût agréable des aliments fortifiés et létiologie de linsuffisance du fer. Il est donc important de sélectionner attentivement les véhicules alimentaires quil faut fortifier ainsi que les fortifiants de fer quil faut ajouter. Un programme efficace de fortification de fer dépend étroitement de labsorption du fer ajouté et de sa protection contre certains inhibiteurs de labsorption. Ce document est axé sur le progrès technique le plus récent qui oriente la sélection des véhicules alimentaires et les composés de la fortification du fer dans le but dassurer une absorption adéquate du fer fortifié. Loptimisation des composés de la fortification du fer avec le degré le plus élevé dune éventuelle absorption qui cause le moins de problèmes organoleptiques ultérieurs dans les véhicules alimentaires est analysée en premier lieu, suivie dune description des moyens de protéger et daccroître labsorption du fer de fortification, tels que les applications dacidifiants, lhémoglobine, le Tétra-acétate de diamine déthylène de fer et de sodium ainsi que le fer amino-acide-chélaté. Enfin, les principaux aliments qui sont utilisés comme véhicules de fortification du fer en Afrique du Sud sont passés en revue.

Mots clés: insuffisance en fer, anémie, fortifiants du fer, fortification des aliments, insuffisances en micro-nutriments


(Af. J. of Food and Nutritional Sciences: 2002 2(2): 67-77)



AJOL African Journals Online