Les tumeurs orbitaires en neurochirurgie : profil epidemiologique et therapeutique a abidjan entre 1991 et 2012

  • A Jibia
  • M Kakou
  • D N'dri Oka
  • MYE Broalet
  • A Haidara
  • KL Drogba
  • V Bazeze
Keywords: Côte d’Ivoire - Exophtalmie - Neurochirurgie - Tumeurs Orbitaires

Abstract

Introduction En Afrique Sub-Saharienne, les tumeurs orbitaires constituent un réel challenge notamment pour le praticien de par le diagnostic tardif, les manifestations cliniques polymorphes et la population infantile concernée. Ce sont des processus expansifs, bénins ou malins, développés au sein et/ou aux alentours du cadre orbitaire. Leur prise en charge a connu un essor remarquable du fait des progrès récents d’imagerie. L’exiguïté du siège lésionnel, l’expansion intracrânienne éventuelle et surtout la compromission visuelle précoce rendent difficile la chirurgie, parfois seule arme au diagnostic positif.
Objectifs Etablir le profil épidémiologique des tumeurs orbitaires en Neurochirurgie à Abidjan et en identifier les modes de traitement neurochirurgical disponibles.
Patients & Méthode Il s’est agi d’une étude rétrospective et analytique. Cinquante-deux (52) patients hospitalisés en Neurochirurgie-Abidjan ont été colligés entre Janvier 1991 et Décembre 2012 (22 ans), opérés ou non pour masse orbitaire documentée (diagnostic radiologique et histologique).
Résultats Les néoplasies orbitaires ont surtout concerné l’enfant (44,23%). Le sex-ratio était de 1,47. L’exophtalmie était prépondérante (92,3%). Le siège intra-conique orbitaire a été plus retrouvé par TDM ou IRM (53,84%). Quarante-neuf patients ont chirurgicalement été pris en charge dont 16 par abord supérieur (30,77%) et 24 par abord latéral préférentiel (46,15%). Par ce dernier, l’exérèse a été partielle (9,61%) ou complète (28,84%). Ont été colligés 4 rhabdomyosarcomes embryonnaires, 2 rétinoblastomes, 3 lymphomes nonhodgkiniens, 2 gliomes et 1 kyste du nerf optique, tous pédiatriques.
Conclusion L’abord latéral neurochirurgical des lésions orbitaires permet un contrôle endocrânien rigoureux et surtout la décompression neurovisuelle. Toutefois, chirurgie d’exérèse ou biopsie, la précocité de prise en charge et surtout la nature histologique lésionnelle demeurent obsessionnelles pour le chirurgien.

Mots clés : Côte d’Ivoire - Exophtalmie - Neurochirurgie - Tumeurs Orbitaires

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1015-8618
print ISSN: 1992-2647