PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Journal of Neurological Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Qualite de vie des aphasiques post-AVC a Brazzaville

Paul Macaire Ossou-Nguiet, Dieudonné Gnonlonfoun, Bébène Bandzouzi-Ndamba, Alain Maxime Mouanga, Komi Assogba, Edgard Matali

Abstract


Aphasia is one of the most disabling consequences of stroke; its impact on quality of life is poorly studied. The aim of our study is to report the perceived quality of life among aphasic patients in Brazzaville.
Methods It is a longitudinal study conducted in neurological department of the University Hospital of Brazzaville and in liberal consultation, from March 2010 to February 2011, including all patients with aphasia after stroke by dating six months at least. For each patient a SIP (Sickness Impact Profile-65) was administered, Age, sex, educational level, occupation, marital status, functions or not of head in the family or neighborhood variables were studied. Statistical analysis was performed by SPSS 11.0.
Results Twenty nine patients were enrolled including 16 males and 13 females with mean disease duration of 9 months of aphasia (6-23mois). The mean age of 59 (34 - 80 years). The majority of patients had an average level of education. Broca’s aphasia was predominant. Most of our patients responded "false" to more than half the questions, except for communication, and the resumption of work. Multivariate analysis showed that only age and level of education were associated with impaired quality of life.
Conclusion Aphasia is a common condition after stroke, affecting the quality of life, especially the resumption of work. The high age and low education levels contribute to mpaired quality of life.

L’aphasie constitue avec le déficit moteur une source importante de handicap après un accident vasculaire cérébral. Son impact sur la qualité de vie des patients reste encore largement méconnu. Le but de notre étude est de rapporter la qualité de vie d’une série de patients aphasiques au décours d’un accident vasculaire cérébral suivis à Brazzaville.
Patients et Méthodes Il s’est agit d’une étude longitudinale, prospective, en consultation de neurologie entre Mars 2010 et Février 2011, incluant tout patient aphasique post-AVC d’au moins six mois. Pour chaque patient un questionnaire Sickness Impact Profile ou SIP-65 a été administré. L’âge, le sexe, le niveau d’instruction, la profession, le statut matrimonial, la fonction ou non de chef dans la famille ont été des variables étudiées. L’analyse statistique a été réalisée par un logiciel SPSS 11.0.
Résultats Vingt neuf patients ont été inclus dont 16 hommes, avec une durée moyenne d’évolution de 9 mois, un âge moyen de 59 ans. L’aphasie de Broca était prédominante. La plupart de nos patients ont répondu « faux » à plus de la moitié des questions, sauf pour la communication, et la reprise du travail. L’analyse multivariée a montré que seuls l’âge et le niveau de d’instruction étaient associés à une altération de la qualité de vie.
Conclusion L’aphasie a un impact significatif ou sélectif sur la qualité de vie, surtout concernant la reprise d’une activité professionnelle, plus encore chez le sujet âgé et peu instruit. Ces éléments doivent être pris en compte dans le cadre d’une prise en charge de rééducation.




AJOL African Journals Online