PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Journal of Reproductive Health

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Promoting Early Detection of Breast Cancer and Care Strategies for Nigeria

Agatha Ogunkorode, Lorraine Holtslander, June Anonson, Johanna Maree

Abstract


Breast cancer is the most common cancer in women particularly in developing countries like Nigeria, with high mortality, and economic costs. Worldwide, it is predicted that more than one million women are diagnosed with breast cancer, and more than 400,000 will die from the disease every year. A comparative integrative review of the literature from Nigeria and Canada showed that in Canada, there is positive association between wide spread education, early detection, the disease stage at diagnosis, and survival rates. In Nigeria, presentation with the advanced stage of the disease makes survival very low. The primary factors responsible for the late presentations are lack of awareness, misconceptions about breast cancer causes, and treatment outcomes. It is recommended that guidelines and policies about breast cancer early detection, care strategies, and ongoing management pathways be produced, disseminated, and adopted. The guidelines will assist practitioners and patients in making informed decisions and choices about the most appropriate health care for their specific clinical situations. The implementation of evidence-based guidelines will most likely help to improve care processes, the quality of clinical decisions and patient treatment outcome.

Keywords: Breast cancer, awareness, early detection of cancer, cancer care, Nigeria, Canada

Le cancer du sein est le cancer le plus commun chez les femmes, surtout dans les pays en développement comme le Nigeria, avec une mortalité élevée et des coûts économiques. Dans le monde entier, on prévoit que plus d'un million de femmes sont diagnostiquées avec un cancer du sein et plus de 400 000 mourront de la maladie chaque année. Un examen comparatif des documents venant du Nigéria et du Canada ont montré qu'au Canada, il existe une association positive entre l'éducation largement répandue, le dépistage précoce, le stade de la maladie au moment du diagnostic et les taux de survie. Au Nigéria, la présentation au stade avancé de la maladie rend la survie très faible. Les principaux facteurs responsables des présentations tardives sont le manque de sensibilisation, les idées fausses sur les causes du cancer du sein et les résultats du traitement. Il est recommandé de produire, de diffuser et d‘adopter des lignes directrices et des politiques sur la détection précoce du cancer du sein, les stratégies de soins et les parcours de gestion en cours. Les lignes directrices aideront les praticiens et les patients à prendre des décisions et des choix éclairés sur les soins de santé les plus appropriés pour leurs situations cliniques spécifiques. La mise en œuvre de lignes directrices fondées sur des données probantes contribuera vraisemblablement à améliorer les processus de soins, la qualité des décisions cliniques et les résultats du traitement de la patiente.

Mots clés: Cancer du sein, sensibilisation, dépistage précoce du cancer, soins contre le cancer, Nigeria, Canada

 




AJOL African Journals Online