PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Journal of Reproductive Health

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Context-specific Factors and Contraceptive Use: A Mixed Method Study among Women, Men and Health Providers in a Rural Ghanaian District

Martin Amogre Ayanore, Milena Pavlova, Wim Groot

Abstract


Suitable options for improving women‘s access to effective, safe and context-specific contraceptive methods must be explored to curtail rising unmet needs for contraceptive use in rural Ghana. The study aimed to outline context-specific factors associated with contraceptive use, access on demand and future use intentions among women in one district of Ghana. Using mixed method approach, quantitative data (n=720) was collected among women aged 18-28. Focus group discussions and in-depth interviews were also conducted among women (n=30) aged 18-49 and men (n=10) respectively. IDIs were conducted among 3 midwives. Women who received focused counseling on contraceptive use were twice likely to have ever used (OR=2 95% CI 1.163-3.467) or be current users (OR=2, 95% CI 1.146-4.010) of contraceptives. Male partner support can drive cultural sensitivities towards accepting use of contraception (OR=34.5, CI% 19.01-64.22). Covert use is still preferred by most in the study. Services delivered on good provider-relational grounds and convenient clinic hours encourage contraceptive use among women. Male targeting for improving contraceptive service use must first identify context-specific preferences of the woman, since covert use is highly valued. Ascertaining the prevalence of covert use and how community systems can address this for improved contraceptive uptake is further recommended. 

Keywords: context-specific factors, contraceptive use, access on demand, future contraceptive use, rural Ghana

 

Des options appropriées pour améliorer l'accès des femmes à des méthodes contraceptives efficaces, sûres et spécifiques au contexte doivent être explorées pour réduire les besoins non satisfaits de l‘utilisation des contraceptifs au Ghana rural. L'étude visait à décrire les facteurs contextuels associés à l'utilisation de contraceptifs, l'accès sur demande et les intentions d'utilisation future chez les femmes d'un district du Ghana. En utilisant une approche par méthode mixte, des données quantitatives (n = 720) ont été recueillies parmi les femmes âgées de 18 à 28 ans. Des discussions à groupes ciblés et des entretiens approfondis ont également été réalisés auprès des femmes (n = 30) âgées de 18 à 49 ans et les hommes (n = 10) respectivement. Les IDI ont été menées auprès de 3 sages-femmes. Les femmes qui ont reçu des conseils ciblés sur l'utilisation des contraceptifs ont été deux fois plus susceptibles d'avoir déjà utilisé (OR = 2 95% IC 1.163-3.467) ou être des utilisateurs actuels (OR = 2, 95% IC 1.146-4.010) des contraceptifs. Le soutien des partenaires masculins peut stimuler les sensibilités culturelles à l'acceptation de l'utilisation de la contraception (OR = 34,5, IC% 19.01-64.22). L'usage secret est encore préféré par la plupart dans l'étude. Les services fournis sur de bons motifs relationnels avec les fournisseurs et les heures de clinique appropriées encouragent l'utilisation de contraceptifs chez les femmes. Le ciblage masculin pour améliorer l'utilisation des services de contraception doit d'abord identifier les préférences spécifiques au contexte de la femme, car l'utilisation secrète est très appréciée. On recommande en outre de déterminer la prévalence de l'utilisation secrète et comment les systèmes communautaires peuvent répondre à cette question pour une meilleure prise en charge des contraceptifs.

Mots-clés: facteurs contextuels, utilisation des contraceptifs, accès sur demande, utilisation des contraceptifs future, Ghana rural




AJOL African Journals Online