PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Journal of Reproductive Health

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Challenges and successes of distributing birth kits with misoprostol to reduce maternal mortality in rural Tanzania

Gail C. Webber, Bwire M. Chirangi, Nyamusi J. Magatti

Abstract


The Saving Mothers Project was conducted from September 2015 to March 2017 in Bunda and Tarime Districts, Mara Region, Tanzania. The purpose of this project was to train community health workers (CHWs) to use mobile phones applications to register and educate pregnant women about safe deliveries and encourage them to access skilled health care providers for antenatal care and delivery, and to provide nurses and CHWs with clean birth kits with misoprostol to distribute to women. The birth kits were for use in case women could not access the health facility, or if the health facility was lacking supplies at the time of delivery. The overall goal of the study was to reduce the maternal mortality rate by increasing women‘s access to health services where possible, and to clean supplies when a non-facility birth was unavoidable. This paper reports on a mixed methods evaluation of the project including a survey of over two thousand four hundred women, and focus groups with women, community health workers, and nurses participating in the project. The results of the survey and focus groups demonstrate a high degree of satisfaction with the birth kits and misoprostol and an increase in facility birth rates where the project was implemented. Differences between the two districts illustrate that policy maker support is key to successful implementation.

Le projet Saving Mothers a été mené de septembre 2015 jusqu‘au mois du mars 2017 dans les districts de Bunda et Tarime, dans la région de Mara, en Tanzanie. Ce projet visait à former des agents de santé communautaires (ASC) à utiliser des applications du téléphone mobile pour enregistrer et éduquer les femmes enceintes sur la sécurité des accouchements et les encourager à faire appel à des prestataires de soins de santé qualifiés pour les soins prénatals et l'accouchement, et pour fournir aux infirmières et aux ASC des bagages d'accouchement propres contenant misoprostol à distribuer aux femmes. Les bagages d'accouchement devaient être utilisés au cas où les femmes ne pourraient pas accéder au centre de santé, ou si le centre de santé manquait de fournitures au moment de l'accouchement. L‘objectif général de l‘étude était de réduire le taux de mortalité maternelle en améliorant, dans la mesure du possible, l‘accès des femmes aux services de santé, ainsi qu‘à nettoyer les fournitures lorsqu‘un accouchement dans un autre lieu était inévitable. Cet article présente une évaluation du projet comportant plusieurs méthodes, notamment une enquête auprès de plus de deux mille quatre cent femmes et des groupes de discussion avec des femmes, des agents de santé communautaires et des infirmières participant au projet. Les résultats de l'enquête et des groupes de discussion montrent un degré élevé de satisfaction à l'égard des bagages d'accouchement et misoprostol et une augmentation du taux de natalité dans les établissements où le projet a été mis en oeuvre. Les différences entre les deux districts montrent que l‘appui des décideurs est la clé d‘une mise en oeuvre réussie.

Keywords: Birth kits, misoprostol, maternal mortality, access to health services, Community health workers, Tanzania

Afr J Reprod Health 2019; 23[3]: 68-78



AJOL African Journals Online