Factors associated with age of first sex among women screened for an observational contraceptive vaginal ring study in Kisumu, Kenya, 2014

  • Ken Ondenge
  • Roman Gvetadze
  • George Otieno
  • Deborah A. Gust
  • Eleanor McLellan-Lemal
Keywords: Kenya, women, age of first sex, risk factors, Kenya, femmes, âge du premier rapport sexuel, facteurs de risque

Abstract

Sex at an early age can have later life negative health outcomes. Insights on early sexual activity may help in the development of future health-promotion products and interventions related to pregnancy and sexually transmitted infections (STIs) prevention. Among Kenyan women participating in a contraceptive vaginal ring study, we determined: (1) the proportion with first sex at ≤15 years (early sex) and (2) factors associated with early sex. Baseline data collection and testing for pregnancy, STIs, and HIV were undertaken. A log-binomial or a modified Poisson regression was used to estimate univariable prevalence ratios and multivariable adjusted prevalence ratios (aPRs). Among 332 women aged 18-34 years, the median age of first sex was 16 years, with 40.1% experiencing early sex. Overall, 29.8% reported an older first sex partner (≥5 years); 83.9% indicated lack of readiness or intentions at first sex; and 56.2% received money, gifts, or favors as part of first sex. Early sex was more prevalent among inherited widows (a Luo cultural practice, aPR 1.49), gift recipients (aPR 1.38), women with a forced/unwanted sex history (aPR 1.42), or those with a partner of unknown or positive HIV status in the past 3 months (aPR 1.45). Sex before or at the age 15 may be associated with higher sexual risk behaviors. Complex power and gender relations may additionally influence exposure to sexual risk in our research setting.

Les rapports sexuels à un âge précoce peuvent avoir des conséquences négatives sur la santé plus tard dans la vie. Des informations sur l'activité sexuelle précoce peuvent aider au développement de futurs produits et interventions de promotion de la santé liés à la prévention de la grossesse et des infections sexuellement transmissibles (IST). Parmi les femmes kényanes participant à une étude sur l'anneau vaginal contraceptif, nous avons déterminé: (1) la proportion de femmes ayant eu un premier rapport sexuel à ≤15 ans (rapports sexuels précoces) et (2) les facteurs associés aux rapports sexuels précoces. La collecte de données de base et le dépistage de la grossesse, des IST et du VIH ont été entrepris. Une régression log binomiale ou une régression de Poisson modifiée a été utilisée pour estimer les ratios de prévalence univariés et les ratios de prévalence ajustés multivariables (aPR). Chez 332 femmes âgées de 18 à 34 ans, l'âge médian du premier rapport sexuel était de 16 ans, 40,1% ayant eu des rapports sexuels précoces. Dans l'ensemble, 29,8% ont déclaré un premier partenaire sexuel plus âgé (≥ 5 ans); 83,9% ont indiqué un manque de préparation ou d'intentions lors du premier rapport sexuel; et 56,2% ont reçu de l'argent, des cadeaux ou des faveurs dans le cadre de leur premier rapport sexuel. Les rapports sexuels précoces étaient plus fréquents chez les veuves héritées (une pratique culturelle Luo, aPR 1,49), les bénéficiaires de cadeaux (aPR 1,38), les femmes ayant des antécédents sexuels forcés / non désirés (aPR 1,42) ou celles dont le partenaire était séropositif ou inconnu en les 3 derniers mois (aPR 1,45). Les rapports sexuels avant ou à 15 ans peuvent être associés à des comportements sexuels à risque plus élevé. Le pouvoir complexe et les relations de genre peuvent également influencer l'exposition aux risques sexuels dans notre contexte de recherche.

Published
2021-04-06
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1118-4841