Association between genital tract infection and premature rupture of membranes: A retrospective case control study in Tunisia, North Africa

  • Slama D. Darine
  • Sakly N. Nabil
  • Babba H. Hamouda
Keywords: Genital infections, premature rupture of membranes, risk factors, Monastir, Tunisia

Abstract

Premature Rupture of Membranes is responsible for most cases of neonatal death. In most of these cases, the causes of PROM have
not been established in Tunisia, although several risk factors have been described. Therefore, we set out to determine the presence
of an association between genital infections and PROM among Tunisian women. A case-control study was conducted among 251 womens to detect the presence of association between genital tract infection and Premature Rupture of Membranes.Cases had a
premature membranes rupture and the controls had intact membranes or suffering from premature membrane rupture during the
latent phase of labour. Data were collected from the medical register including socio-demographic characteristics, obstetrics, and
medical history. Association between genital infections and premature rupture of membranes was estimated using the Odds Ratio
and 95% CI. One risk factor was identified, including age. There is no association between the presence of Group B streptococcus (OR= 1.08; 95% CI 0.50-2.34), presence of Trichomonasvaginalis (OR= 2.45; 95% CI 0.15-39.83) and presence of Candidiasis (OR= 1.11; 95% CI 0.58-2.14) and premature rupture of membranes. Co-infection was not associated with premature rupture of membranes (OR= 0.43; 95% CI 0.45-6.07). There is no association between genital infections and PROM among pregnant Tunisian women.

Keywords: Genital infections, premature rupture of membranes, risk factors, Monastir, Tunisia

La rupture prématurée des membranes est responsable de la plupart des cas de décès néonatal. Enn effet, les causes de la RPM n'ont pas été établies en Tunisie, bien que plusieurs facteurs de risque aient été décrits. Par conséquent, nous avons cherché à déterminer la présence d'une association entre les infections génitales et la RPM chez les femmes tunisiennes. Une étude castémoins a été menée auprès de 251 femmes pour détecter la présence d'une association entre l'infection des voies génitales et la rupture prématurée des membranes. Les cas avaient une rupture prématurée des membranes et les témoins avaient des membranes intactes ou souffraient d'une rupture prématurée de la membrane pendant la phase latente du travail. Les données ont été recueillies à partir du registre médical, y compris les caractéristiques sociodémographiques, l'obstétrique et les antécédents médicaux. L'association entre les infections génitales et la rupture prématurée des membranes a été estimée à l'aide du OR et de l'IC à 95%. Un facteur de risque a été identifié, incluant l'âge. Il n'y a pas d'association entre la présence de streptocoques du groupe B (OR = 1,08; IC à 95% 0,50-2,34), la présence de Trichomonasvaginalis (OR = 2,45; IC à 95% 0,15-39,83) et la présence de candidose (OR = 1,11; 95% CI 0,58-2,14) et rupture prématurée des membranes. La co-infection n'était pas associée aussi à la rupture prématurée des membranes (OR = 0,43; IC à 95% 0,45 à 6,07). Il n'y a pas d'association entre les infections génitales et la RPM chez les femmes tunisiennes.

Mots-clés: Infections génitales, rupture prématurée des membranes, facteurs de risque, Monastir, Tunisie

Published
2021-05-19
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1118-4841