Abord trans-symphysaire des ruptures posttramatiques de l’urètre postérieur chez l’adulte

  • A Bensouda
  • H Bentaleb
  • J Reffad
  • T Karmouni
  • K Tazi
  • K Khader
  • A Koutani
  • A Andaloussi
  • M Hachimi
Keywords: Rupture de l’urètre postérieur, sténose de l’urètre postérieur, urétrorraphie, voie transsymphysaire

Abstract

Objectif: Etudier la place de la voie trans-symphysaire dans le traitement des ruptures posttraumatiques de l’urètre postérieur vues tardivement et en évaluer ses résultats. Patients et méthodes: Cinq malades ayant une rupture complète post-traumatique de l’urètre postérieur (> 2,5 cm et/ou échec d’un traitement antérieur) ont été traités dans notre service au stade de sténose urétrale. Tous les patients ont eu une urétrorraphie termino-terminale par voie trans-symphysaire seule. Une description technique et une évaluation clinique et paraclinique des résultats sur le plan mictionnel et sexuel ont été réalisées dans ce travail. Résultats: Les résultats ont été évalués avec un suivi médian de 19 mois. Aucune complication post-opératoire immédiate (saignement, fistule, douleur) n’a été rapportée. Sur le plan mictionnel, on a constaté dans tous les cas une miction satisfaisante, sans troubles de la continence et un cas de dysfonction érectile améliorée par le traitement médical. Aucun patient ne s’est plaint de troubles de la statique pelvienne. Conclusion: La voie trans-symphysaire constitue un excellent abord pour le traitement des lésions complexes de l’urètre postérieur vues tardivement. Cette technique permet d’avoir un abord direct sur l’urètre postérieur et de réaliser une suture termino-terminale sans tension. Les résultats sont satisfaisants et les inconvénients sont plus théoriques que réels.

Mots clés : Rupture de l’urètre postérieur, sténose de l’urètre postérieur, urétrorraphie, voie transsymphysaire

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1110-5704