Fistules urétéro-vaginales : A propos de 15 cas

  • H Bentaleb
  • H Karni
  • T Karmouni
  • K Tazi
  • K Khader
  • A Attya
  • A Koutani
  • M Hachimi
Keywords: Fistule urétéro-vaginale, chirurgie pelvienne, sonde double J, réimplantation

Abstract

Objectif: Déterminer le profil épidémiologique, étiopathogénique, diagnostique, pronostique et thérapeutique des fistules urétéro-vaginales à travers une revue de 15 observations.. Patientes et méthodes: Entre septembre 1989 et janvier 2006 nous avons traité et suivi 15 patientes pour fistule urétéro-vaginale. Nous avons analysé les circonstances diagnostiques et étiologiques ainsi que les modalités de prise en charge et leurs résultats. Résultats : L’âge moyen était de 43,8 ans. L’étiologie était dominée par la chirurgie gynécoobstétricale dans 93% des cas. Le diagnostic a été posé sur les données de l’interrogatoire, le test d’étanchéité vésicale et l’examen gynécologique au speculum. L’urographie intraveineuse a permis de confirmer la lésion urétérale et d’évaluer le retentissement sur le haut appareil. Le traitement a consisté en une montée de sonde double J dans 2 cas, une réimplantation urétérovésicale dans 6 cas, une résection anastomose termino-terminale dans 6 cas (dont un après échec thérapeutique par sonde J) et une néphrectomie dans un cas. Un succès thérapeutique a été observé dans 83% lors de la résection anastomose termino-terminale, et 67% de la réimplantation urétérovésicale. Une patiente non opérée (fistule néoplasique) a été perdue de vue. Conclusion: La fistule urétéro-vaginale constitue une affection rare, pouvant survenir au cours d’une chirurgie gynécologique. Son traitement fait appel à plusieurs procédés, dont la résection anastomose termino-terminale après urétéroscopie préopératoire a obtenu les résultats les plus satisfaisants dans notre série.

Mots clés : Fistule urétéro-vaginale, chirurgie pelvienne, sonde double J, réimplantation

Published
2010-02-08
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1110-5704