PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Journal of Urology

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



TRANSVERSE COLON POUCH: AN ALTERNATIVE TO CONTINENT URINARY DIVERSION AFTER PELVIC IRRADIATION

M. EL-MEKRESH

Abstract


Objective Urinary diversion after pelvic irradiation is challenging. The use of irradiated bowel is mostly complicated and unsuccessful. Therefore, the use of an exclusively non-irradiated bowel segment, such as the transverse colon, is a good alternative in such situation.


Patients and Methods Twenty-nine female patients who had received a high dose of irradiation underwent construction of a transverse colon reservoir as a primary form of urinary diversion. The indications were irreparable vesicovaginal fistula in 5, local recurrence of gynaecological tumors in 18 and invasive bladder carcinoma in 6 patients. They were followed up for a median of 5.6 (1-9) years.


Results No pouch-related complications were observed. Hydronephrosis improved in 9 of 15 renal units that had preoperatively been dilated. Incontinence occurred in 3 patients due to an inefficient stoma that was revised, and all were continent thereafter.


Conclusion The results suggest that the transverse colon reservoir in previously irradiated patients is safe and effective. It can, therefore, be recommended as the method of choice in this group of patients.

La Poche Colique Transverse : Une Alternative à la Dérivation Urinaire Continente après Irradiation Pelvienne


Objectif La dérivation urinaire après irradiation pelvienne est pleine de défis. L'utilisation d'un colon irradié est souvent compliquée et sans succès. Ainsi, l'utilisation d'un segment colique non irradié comme le colon transverse est une bonne alternative dans pareille situation.


Patients et Méthodes Vingt-neuf patientes ayant reçu une forte dose d'irradiation ont bénéficié d'un réservoir colique trans-verse comme dérivation urinaire de première intention. Les indications étaient une fistule vésico-vaginale incurable dans 5 cas, une récidive locale d'une tumeur gynécologique dans 18 cas et un carcinome vésical invasif chez 6 patientes. La durée moyenne de suivi était de 5,6 ans avec des extrêmes de 1 et 9 ans.


Résultats Aucune complication liée à la poche n'a été observée. Une hydronéphrose s'est améliorée dans 9 des 15 unités rénales qui étaient dilatées en pré-opératoire. Une incontinence survint chez 3 patientes à cause d'un stoma inefficace. Toutes sont devenues continentes après révision de la poche.


Conclusion Ces résultats suggèrent que le réservoir colique est sûr et efficace chez les patients qui ont été irradiés. Ainsi, il peut être recommandé comme méthode de choix chez ce type de patients.


African Journal of Urology Vol.8(3) 2002: 113-119



AJOL African Journals Online