PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Journal of Urology

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Doxazosin versus Finasteride for the Treatment of Large Symptomatizing Benign Prostatic Hyperplasia: A Questionnaire and Urodynamic-Based Study

MZ Shoukry, M Hassouna

Abstract


Objectives: To evaluate and compare the efficacy of both Finasteride and Doxazosin in the treatment of moderately symptomatizing large-sized benign prostatic hyperplasia and to correlate symptomatic changes with alterations in urodynamic values using the OCO values (Schäfer nomogram). Patients and


Methods: Fifty male patients with moderately symptomatizing BPH (> 40 cc) as assessed by ultrasound, were randomized to receive either Finasteride (5 mg/day)or Doxazosin (1-4 mg/ day) for 12 months.


Results: Both Finasteride and Doxazosin significantly improved the urinary flow rates. Pressure-flow studies confirmed that both Doxazosin and Finasteride were effective in decreasing the opening detrusor pressure, the detrusor pressure at maximum flow (PdetQmax) and the detrusor pressure at least flow (Pdet least). When applying the Schäfer nomogram, the OCO values were found to have improved in both treatment groups. There was, however, a significant difference between both groups with respect to the OCO values denoting a better improvement of the degree of obstruction in patients treated with Finasteride.


Conclusion: The use of a compatible numerical format for grading the degree of bladder outlet obstruction would maximize the usefulness of pressure-flow studies in the evaluation of obstructed patients. Using the OCO value revealed that Finasteride was superior to Doxazosin regarding the degree of improvement in obstruction caused by benign prostatic hyperplasia.

Comparaison entre le Doxazosin et le Finasteride dans le traitement des hypertrophies bénignes de la prostate très volumineuses et symptomatiques: Etude basée sur un questionnaire et des études urodynamiques


Objectifs: Evaluer et comparer l'efficacité du Finastéride et du Doxazosin dans le traitement des hypertrophies bénignes de la prostate modérément symptomatiques et de grande taille et corréler les modifications de la symptomatologie avec les altérations des paramètres urodynamiques en utilisant les valeurs OCO (Normogramme de Schäfer).


Patients et Méthodes: Cinquante patients présentant une hypertrophie bénigne de la prostate modérément symptomatique et de volume > 40 CC appréciée par l'échographie étaient inclus dans une étude randomisée utilisant le traitement soit par du Finastéride (5 mg/jour) soit par du Doxazosin (1-4 mg :jour) pendant 12 mois.


Résultats : Aussi bien le Finastéride que le Doxazosin amélioraient significativement le débit urinaire. L'étude des pressions d'écoulement avaient confirmé qu'aussi bien le Finastéride que le Doxazosin réduisaient significativement la pression d'ouverture du détrusor, la pression du détrusor au flux maximal (Pdet Omax), et la pression du détrusor au flux minimal (Pdet least). En appliquant le normagramme de Schäfer les valeurs OCO étaient améliorées dans les deux groupes. Il y'avaient toutefois une différence significative entre les deux groupes selon les valeurs OCO, les patients sous Finastéride avaient en effet une amélioration plus nette du degré d'obstruction.


Conclusion: L'utilisation d'un format numérique compatible pour la cotation de l'obstacle à l'évacuation vésicale pourrait permettre de maximiser l'utilité de l'étude des pressions d'écoulement dans l'évaluation des patients présentant une obstruction vésicale. L'utilisation des valeurs OCO avait révélé que le Finastéride était plus efficace dans l'amélioration de l'obstruction par hypertrophie bénigne de la prostate que le Doxazosin.

African Journal of Urology Vol.10(1) 2004: 9-14



AJOL African Journals Online