PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Journal of Urology

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Technical Considerations to Prevent Meatal Problems in Snodgrass Repair

GR Sharma

Abstract


Objectives To emphasize certain technical points which help in preventing meatal problems when using the Snodgrass repair for the treatment of hypospadias.


Patients and Methods From April 2000 to June 2003, 23 patients underwent Snod-grass repair for hypospadias. The following technical points were adhered to when reconstructing the meatus: (1) Tubularization of the urethral plate was done only up to the midglans. (2) The edges of the neomeatus were sutured to the edges of the glans wings. (3) The urethral stent used was at least 2 Fr. smaller than the size of the neourethra. (4) A stitch was taken on the dorsal aspect of the glans to hold the stent in place and to prevent it from exerting pressure on the suture line of the approximated glans edges.


Results In all patients a normally slit glans was obtained. No meatal stenosis was seen in any of the patients with an average follow-up of six months.


Conclusion The technical aspects mentioned help in obtaining a normally slit meatus with very little risk of meatal stenosis.

Considérations techniques préventives des problèmes de méat dans la réparation Snodgrass


Objectifs Mettre l'accent sur certains points techniques qui aident à la prévention des problèmes de méat quand utilisée le procédé de Snodgrass dans le traitement d'hypospadias.


Patients et Méthodes Du mois d'avril 2000 à juin 2003, 23 malades ont subi une réparation pour hypospadias selon la technique de Snodgrass. Les points techniques suivants ont été respectés pendant la reconstruction du méat: (1) la tubularisation de la plaque urétrale a été faite jusqu'au mi gland seulement. (2) les bords du néo méat ont été suturés aux bords des ailes du gland. (3) le stent urétral utilisé était au moins 2 Fr. plus petit que la dimension du néo urètre. (4) un point a été pris sur le versant dorsal du gland pour tenir le stent en place et éviter d'exercer une pression sur la ligne de suture de rapprochement des bords du gland.


Résultats Chez tous les patients une normalisation de la fente glandulaire a été obtenue. Aucune sténose du méat n'a été notée avec un suivi moyen de six mois.


Conclusion Les aspects techniques susmentionnés aident dans l'obtention d'une fente méatale normale avec un très faible risque de sténose.

African Journal of Urology Vol.10(2) 2004: 104-106



AJOL African Journals Online