PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Annales des Sciences Agronomiques

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Les Conflits Homme-Girafe Dans L’aire Centrale De Répartition De La Girafe (Giraffa Camelopardalis Peralta Linnaeus 1758) Au Niger

EA Sogbohossou, BD Kassa, Z Aboibacar, A Mahamane

Abstract


Les conflits hommes-faune représentent une importante menace à la conservation de la faune de par le monde. Au Niger, l'unique population de girafes d'Afrique de l'Ouest cohabite avec les hommes. L'augmentation de la pression démographique et la croissance quasi-exponentielle de la population de girafes oblige à faire un suivi régulier des conflits homme-girafe pour une meilleure cohabitation des girafes et des hommes en vue de la sauvegarde de l'espèce. Nous avons évalué l'importance et l'évolution des conflits homme-girafe, la perception locale sur la cohabitation avec les girafes et les méthodes de résolution des conflits à travers des enquêtes auprès de 144 ménages dans trois des communes les plus fréquentées par les girafes. Les enquêtés sont essentiellement des agriculteurs dont les récoltes ne suffisent pas souvent à combler leurs besoins alimentaires durant les périodes de soudure. Les principales spéculations attaquées par les girafes sont le niébé (59,7 % des personnes enquêtées) et le manguier (22,9 % des personnes enquêtées). Les conflits, qui touchent  annuellement en moyenne 54,2 % de la population de la zone, sont restés stables les cinq dernières années malgré la forte croissance de la population de girafe. Malgré les conflits, les populations trouvent des avantages à la présence des girafes et près de 60 % estiment que les avantages surpassent les inconvénients. Des méthodes d'atténuation utilisées, les plus efficaces sont le creusement de tranchées autour des camps et vergers et le transport des récoltes vers les maisons. Pour limiter les conflits et garantir la survie de la population de girafes au Niger, une approche intégrant le suivi des conflits, l'éducation et le développement d'activités alternatives génératrices de revenus, et la promotion de sources durables d'énergie domestique doit être développée.

Mots clés : Giraffa camelopardalis peralta, conflits homme-faune, perception locale, atténuation, Afrique de l'Ouest

Human-wildlife conflicts represent one of the main threats to wildlife conservation worldwide. In West Africa, the last giraffe population use farmed zones in the vicinity of villages in southern Niger, favoring human-giraffe conflicts. With the human population growth and the almost exponential growth of the giraffe population, it is necessary to monitor human-giraffe conflicts and the local populations perceptions of these conflicts in order to safeguard the giraffe. We assessed the importance and the trend in human-giraffe conflicts, the local  communities’ perceptions and conflicts mitigation methods through a questionnaire survey of 144 households in three of the regions most used by giraffe in their core range. Respondents are mainly farmers whose harvests are usually not enough to feed households year round. Cowpea (58.7 % of crop raiding events) and mango (22.9 % of events) are the species giraffe fed on most. Conflicts affected about 54.2 % of the population annually. They were stable the last five years regardless of the high growth rate of the giraffe population within this period. Despite conflicts, people found advantages to giraffe’s presence and almost 60 % of respondents think  advantages to giraffe presence outnumber disadvantages. Several mitigation methods are used, digging holes around farms and granaries and transportation of harvest at homes being the most efficient. An integrated approach need to be developed to reduce conflicts and favor the survival of the giraffe population in Niger. This should combines conflict monitoring, promotion of alternative income generating activities, environmental education in local communities and the promotion of environmental-friendly source of domestic energy.

Keywords : Giraffa camelopardalis peralta, human-wildlife conflicts, local perception, conflict mitigation, West Africa

Article in French.




AJOL African Journals Online