PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Annales des Sciences Agronomiques

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Étude des potentialités et contraintes de mise en valeur durable de la plaine inondable d’Agbobada dans la commune d’Athiémé

M Téblékou, B Ahamidé, M Hounsou, L Sintondji, E Agbossou

Abstract


Pour contribuer à la mise en valeur durable de la basse vallée du fleuve Mono dans la commune d’Athiémé, une étude a été réalisée dans la plaine inondable d’Agbobada en vue d’identifier les potentialités et les contraintes. Pour ce faire, la méthodologie adoptée, a consisté à la mise en place d’un dispositif expérimental constitué de piézomètres et d’échelles limnimétriques pour la mesure des paramètres hydrologiques. L’ouverture de trois fosses pédologiques a permis de faire l’étude du sol. Les caractéristiques socioéconomiques de la plaine et le suivi agronomique qui a porté sur la culture du maïs, ont été réalisés par enquête socio-anthropologique. Les résultats ont révélé que l’inondation s’installe dans les mois de juin et juillet et ne dure en moyenne que quatre (4) mois. Le
fonctionnement hydrologique du fleuve Mono avec les influences du  barrage hydroélectrique de Nangbéto a des impacts directs sur la  dynamique de la nappe qui est aussi liée aux variations spatiales et temporelles du régime pluviométrique. L’analyse physicochimique du sol montre qu’il est riche en matière organique et apte à la riziculture, au
maraîchage, à la culture de maïs et à la pisciculture. L’aménagement  proposé a consisté à la mise en place des demi-lunes dans la dépression, à l’installation des puits pour irrigation et à l’installation des trous à poissons.

Mots clés : Agbobada, plaine inondable, mise en valeur durable, écosystème, aménagement.

 

In order to contribute to the sustainable development of the low valley of the River Mono in the district of Athiémé, a study has been carried out in the flooded plain of Agbobada with the view of identifying their  potentialities and constraints to achieve this, the adopted methodology has consisted in the setting up an experimental device made up of  piezometers and limnimetric scales for the measurement of hydrologic parameters. Through three pedological holes the soil has been studied and the agronomic following up has been done through maize crop. The socio-economic characteristics have been realized through a social and  anthropological investigation. The results have revealed that the flood starts in the months of June and July and lasts for an average of four months. The hydraulic functioning of the river Mono with the influences of the hydro-electricity dam of Nangbeto has direct impacts upon the dynamism of the water table that is also linked to the spatial and temporal disparities of the rate of rainfall. The physical and chemical analysis of the
ground proves that it is rich in organic matter and is suitable for rice  growing, for market gardening, for the cultivation of maize and for fish farming. A proposed management plan consists in the setting up of semi-circles in the depression, in the digging wells for irrigation and in the installments of fish holes.

Keywords : Agbobada, liable to flood plain, sustainable development, ecosystem, development




AJOL African Journals Online