PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Annales des Sciences Agronomiques

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Étude de la possibilité d’utilisation du rônier comme armature végétale dans les éléments en béton : Cas des poutres

LG Gbaguidi-Aissè, VS Gbaguidi, M Gibigaye, TA Amadji, YD Agossou, P Soclo, BA Sinsin

Abstract


Le rônier (Borassus aethiopum Mart.) est une espèce végétale dont le bois est utilisé pour divers services en Afrique depuis l’époque coloniale jusqu’à nos jours. Ses performances mécaniques et sa durabilité dans les nombreuses constructions traditionnelles, permettent d’envisager son utilisation comme armature dans le béton. Des essais de flexion quatre
points ont été effectués sur dix huit poutres dont six témoins non armés et armés d’acier et, douze en béton armé de bois de rônier traité, avec ou sans crénelures et bitume chaud. Ces traitements sont utilisés dans le but d’assurer une bonne étanchéité du bois, de maintenir sa teneur en eau constante et par conséquent, de garantir l’adhérence entre les deux
matériaux. Les résultats obtenus permettent de confirmer que le rônier peut être utilisé comme armature dans les poutres en béton. Cette expérimentation ouvre ainsi des perspectives d’un nouveau champ de recherches pour l’étude du comportement de matériaux ligneux dans le béton.


Mots clés : bois, rônier, armature, poutre, béton.

 

The Borassus aethiopum is a botanical species of wood used for diverse services in Africa since the colonial period until our days. Its mechanical performances and its durability in the numerous traditional constructions, allow to envisage its use as reinforcement in the concrete. Four points bending test has been made on eighteen beams among which six
witnesses not armed and armed with steel and, twelve in wooden reinforced concrete of treated borassus, with or without crenellates and warm asphalt. These treatments are used in the optics to insure a good waterproofness of the wood, to maintain its constant moisture
content and consequently, to guarantee the adhesion between both materials. The obtained results allow to confirm that the Borassus aethiopum can be used as reinforcement in beams in concrete. This experiment so opens perspectives of a new field of research for the
study of the behavior of ligneous materials in the concrete.


Keywords : wood, Borassus palm, framework, concrete, beam.




http://dx.doi.org/10.4314/asab.v15i1.67371
AJOL African Journals Online