PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Africa Sanguine

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Estimation des risques résiduels de transmission du VIH, des virus des hépatites B et C par la transfusion sanguine à Lubumbashi, République Démocratique du Congo (RD Congo)

J.M. Kabinda, Kembo Nsayi Lebrun, N Jules Kalala Kabange

Abstract


Introduction: La transfusion sanguine est acte salvateur mais plusieurs risques parsèment son processus parmi lequel le risque infectieux aux agents viraux. Buts et objectifs: Estimer le risque résiduel de transmission du VIH, des virus hépatites B et C par la transfusion sanguine à Lubumbashi à l’est de la RD Congo.

Méthodes: Une étude de cohorte rétrospective à visée exploratoire, s’était déroulée à Lubumbashi entre janvier 2012 et décembre 2014, sur 3149 donneurs de sang. Le risque résiduel de transmission virale lié à la période fenêtre sérologique était égal au taux d’incidence multiplié par la durée de la période fenêtre sérologique divisée par 365.

Résultats: Les incidences cumulées observées étaient de 9.5 pour le VIH, de 108 pour le VHB et de 6.4 pour le VHC entre 2012 et 2014. Les taux d’incidence obtenus étaient de 3.5 pour 1000 personnes- années [0.7/1000-10.2/1000], de 39.6 pour 1000 per-sonnes-années [27.4/1000-55.3/1000] et 2.4 pour 1000 personnesannées [0.2/1000-8.4/1000] respectivement pour le VIH, le VHB et le VHC. Le risque résiduel était de 1/4761 dons pour le VIH (soit 0.00021), de 1/164 dons pour le VHB (soit 0.0061) et de 1/2380 dons pour le VHC (soit 0.00042).

Conclusion: Les risques résiduels de transmission des virus par la transfusion sanguine à Lubumbashi étaient encore importants, surtout pour l’hépatite B. Pour une bonne sécurité transfusionnelle, un accent particulier doit être mis dans la sélection des donneurs de sang et dans l’approvisionnement des tests de dépistage de ces marqueurs viraux.

Mots cles: Risque résiduel, VIH, VHB, VHC, transfusion sanguine

English Title: Estimation of the residual risk of transmission of HIV, Hepatitis B and C viruses by blood transfusion in Lubumbashi, Democratic Republic of Congo

English Abstract

Introduction: Blood transfusion is a saving act, but several risks dot its process, including the risk of infection with viral agents.

Goals and objective: To estimate the residual risk of transmission of HIV, HBV and HCV by blood transfusion in Lubumbashi in the east of DR Congo.

Methods: Retrospective cohort study designed for exploratory purposes, which took place in Lubumbashi between January 2012 and December 2014, among 3149 blood donors. The residual risk of viral transmission associated the serological window was equal to the incidence rate multiplied by the duration of the serological window divided by 365.

Results: The accumulated incidences observed were 9.5 for HIV, 108 for HBV and 6.4 for HCV between 2012 and 2014. The incidences rates obtained were 3.5 for 1000 person-years [0.7/1000- 10.2/1000], 39.6 for 1000 person-years [27.4/1000-55.3/1000] and 2.4 for 1000 person-years [0,2/1000-8,4/1000] respectively  for the HIV, HBV and HCV. The residual risk was 1/4761 donations for the HIV (or 0.00021), 1/164 donations for HBV (or 0.0061) and 1/2380 donations for the HCV (or 0.00042).

Conclusion: Residual risks of transmission of HIV, HBV and HCV by blood transfusion in Lubumbashi were important, especially for HBV. For transfusion safety, particular attention should be paid to the selection of blood donors as well as to availability of screening tests for these viral markers.




AJOL African Journals Online