PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Bulletin of Animal Health and Production in Africa

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Histopathology of the organs of Broiler Chickens exposed to flames and fumes ofkerosene burning.

AO Amakiri, OJ Owen, II Iboh

Abstract


Histopathology of the organs of broiler chickens exposed to the flame and fumes of refined petroleum product kerosene at varying distances over a period of 16hrs daily for 56 days in a poultry house were evaluated. Kerosene burning was simulated in a designed burner. Kerosene flame in a designed burner was placed 4, 8 and 12 meters from the birds respectively which represented treatments 1, 2 and 3 while treatment 4 was in another poultry house without flame and severed as control Proprietroy boiler starter and finisher diets were fed ad libitum At the end of the 8th week, three birds per treatment were slaughtered by severing the jugular vein and the visceral organs (liver, lung, heart and kidney) were collected and grossly examined for size and lesions Histopathological observations of the organs of treated groups demonstrated various effects of inhaled kerosene fumes. The lungs were most affected showing large carbon deposits (anthracosis) with various degrees of inflammation and necrosis in the liver, heart and kidney.

Keyword: Broiler chickens, flame and fumes, histopathology, kerosene, organs.

On a évalué l’histopathologie des organes de poulets de chair gardés dans un poulailler exposés aux flammes et aux fumées de combustion de kérosène, à des distances variables au cours d’une période quotidienne de 16 heures pendant 56 jours. La combustion du kérosène a été simulée dans un brûleur. La flamme de kérosène dans le brûleur a été respectivement placée à une distance de 4, 8 et 12 mètres des oiseaux, ce qui représente le traitement 1, 2 et 3 alors que le traitement 4 était utilisé pour un autre poulailler qui n’était pas exposé aux flammes et qui était séparé pour servir de témoin. Du début jusqu’à la fin de l’expérience, les propriétaires des poulets de chair les nourrissaient ad libitum. A la fin de la 8ème semaine, trois volailles par traitement étaient abattues par section de la veine jugulaire et les organes viscéraux (le foie, les poumons, le coeur et les reins) étaient extraient pour être examinés en détail en fonction de leur taille et des lésions constatées. Les observations sur l’histopathologie des organes des groupes traités ont démontré plusieurs effets issus des inhalations des fumées de kérosène. Les poumons étaient les plus affectés et présentaient de larges dépôts de carbone (anthracose) avec divers degrés d’inflammation ainsi que d’anthracose du foie, du coeur et des reins.

Mot-clé: Poulets de chair, Flammes et fumées, Histopathologie, Kérosène, Organes.




http://dx.doi.org/10.4314/bahpa.v58i3.64217
AJOL African Journals Online