Effet de la substitution du maïs par le manioc dans l’aliment SUR les performances de croissance et les caractéristiques de la carcasse de la poule locale du Cameroun

  • K Kreman
  • JR Kana
  • FH Defang
  • A Teguia
Keywords: Energie alimentaire, Farine de manioc, Maïs, Performances de croissance, Poule locale

Abstract

Un essai a été mené dans le but de tester l’effet de la farine de manioc comme source d’énergie sur les performances de croissance de la poule locale. A cet effet 192 poussins d’un jour non sexés ont été repartis dans 16 unités expérimentales suivant un dispositif complètement randomisé comportant 4 traitements et 4 répétitions. A chaque phase de croissance, quatre rations expérimentales (R0) 0%, (R1) 33%, (R2) 66% et (R3) 100% de farine de manioc en remplacent du maïs ont été testées. Les données sur la consommation alimentaire, l’évolution du poids vifs et les caractéristiques de la carcasse des mâles à l’âge de 20 semaines ont été collectées. Les principaux résultats ont montré que l’utilisation de la farine de manioc comme source d’énergie chez la poule locale n’affecte pas négativement (P>0,05) les paramètres de croissance en phase
finition quelque soit le sexe considéré. Par contre, au démarrage, une baisse significative (P<0,05) de la consommation alimentaire a été enregistrée avec 33% de manioc (2991g) en substitution du maïs
comparée à celle de la ration témoin (3515g). L’indice de consommation cumulé a été significativement (P<0,05) moins élevé avec les rations R1 et R2 (3,96 et 4,01) respectivement comparées à la ration témoin
(R0) sans manioc (4,58). Le coût de production à douze semaines pour les deux sexes confondus a été significativement (P<0,05) plus élevé avec la ration témoin sans manioc R0 (1031,06F CFA) comparé aux rations R1 et R2 (891,54 et 909,99F CFA). Le poids de l’intestin a été significativement (P<0,05) moins élevé avec la ration R0 (29,14g) sans manioc comparé à celui de la ration contenant exclusivement du
manioc (37,83g). La densité de l’intestin a été significativement (P<0,05) moins élevée avec les rations R0 et R1 (0,25 – 0,26g/cm) contenant respectivement 0 et 33% de manioc en substitution du maïs comparé
à la ration R3 (0,30g/cm) avec 100% de manioc. Les caractéristiques de la carcasse n’ont pas été affectées de manière significative (P>0,05) par l’incorporation du manioc dans l’aliment. Il a été conclu dans les
conditions de la présente étude, que jusqu’à 100% de maïs peuvent être remplacé par de la farine de manioc dans l’aliment de la poule locale sans affecter négativement leurs performances de croissance comparé à celle des animaux nourris exclusivement de maïs.
Published
2013-01-14
Section
Articles

eISSN: 0378-9721