PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Bulletin of Animal Health and Production in Africa

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Effet de la substitution du maïs par le manioc dans l’aliment SUR les performances de croissance et les caractéristiques de la carcasse de la poule locale du Cameroun

K Kreman, JR Kana, FH Defang, A Teguia

Abstract


Un essai a été mené dans le but de tester l’effet de la farine de manioc comme source d’énergie sur les performances de croissance de la poule locale. A cet effet 192 poussins d’un jour non sexés ont été repartis dans 16 unités expérimentales suivant un dispositif complètement randomisé comportant 4 traitements et 4 répétitions. A chaque phase de croissance, quatre rations expérimentales (R0) 0%, (R1) 33%, (R2) 66% et (R3) 100% de farine de manioc en remplacent du maïs ont été testées. Les données sur la consommation alimentaire, l’évolution du poids vifs et les caractéristiques de la carcasse des mâles à l’âge de 20 semaines ont été collectées. Les principaux résultats ont montré que l’utilisation de la farine de manioc comme source d’énergie chez la poule locale n’affecte pas négativement (P>0,05) les paramètres de croissance en phase
finition quelque soit le sexe considéré. Par contre, au démarrage, une baisse significative (P<0,05) de la consommation alimentaire a été enregistrée avec 33% de manioc (2991g) en substitution du maïs
comparée à celle de la ration témoin (3515g). L’indice de consommation cumulé a été significativement (P<0,05) moins élevé avec les rations R1 et R2 (3,96 et 4,01) respectivement comparées à la ration témoin
(R0) sans manioc (4,58). Le coût de production à douze semaines pour les deux sexes confondus a été significativement (P<0,05) plus élevé avec la ration témoin sans manioc R0 (1031,06F CFA) comparé aux rations R1 et R2 (891,54 et 909,99F CFA). Le poids de l’intestin a été significativement (P<0,05) moins élevé avec la ration R0 (29,14g) sans manioc comparé à celui de la ration contenant exclusivement du
manioc (37,83g). La densité de l’intestin a été significativement (P<0,05) moins élevée avec les rations R0 et R1 (0,25 – 0,26g/cm) contenant respectivement 0 et 33% de manioc en substitution du maïs comparé
à la ration R3 (0,30g/cm) avec 100% de manioc. Les caractéristiques de la carcasse n’ont pas été affectées de manière significative (P>0,05) par l’incorporation du manioc dans l’aliment. Il a été conclu dans les
conditions de la présente étude, que jusqu’à 100% de maïs peuvent être remplacé par de la farine de manioc dans l’aliment de la poule locale sans affecter négativement leurs performances de croissance comparé à celle des animaux nourris exclusivement de maïs.



AJOL African Journals Online