Evaluation in vitro de l’activité antibactérienne de cinq plantes de la pharmacopée traditionnelle de l’Adamaoua (Cameroun)

  • C Agnem Etchike Département de Microbiologie et de Pathologie Infectieuse, Ecole des Sciences et de Médecine Vétérinaire, Université de Ngaoundéré. B.P : 454 Ngaoundéré – Cameroun
  • A Mebanga Sassa Département des Sciences Biologiques, Faculté des Sciences, Université de Ngaoundéré. B.P : 454 Ngaoundéré – Cameroun
  • A Abba Département des Sciences Biologiques, Faculté des Sciences, Université de Ngaoundéré. B.P : 454 Ngaoundéré – Cameroun
  • E Nyonbourg Département des Sciences Biologiques, Faculté des Sciences, Université de Ngaoundéré. B.P : 454 Ngaoundéré – Cameroun
Keywords: Antibacterial, crude extract, traditional pharmacopoeia, Cameroon, Adamawa

Abstract

Dans le cadre de la valorisation de la pharmacopée africaine en général et camerounaise en particulier, des décoctions de feuilles de Ricinus communis, Harungana madagascariensis, Erigeron floribundus, Chromoleana odorata et Lantana camara ont été étudiées in vitro pour leur activité antibactérienne. Trois souches bactériennes dont Staphylococcus aureus, Escherichia coli et Bacillus subtilis souvent responsables de processus morbides ont été utilisées. Les tests ont été réalisés in vitro suivant la technique standard de macro dilution en tube et en milieu liquide. Les concentrations qui évoluaient en progression géométrique de raison deux ont permis de constater que les cinq préparations présentent une inhibition de la croissance bactérienne. Les concentrations minimales inhibitrices (CMI) variaient entre 0,05x10-2 et 2,94x10-2 gramme de Matière Sèche par millilitre (g de MS/ml) de décoction. Toutes les préparations ont une bactéricidie variable entre 0,4x 10-2 et 12,61.10-2 g de MS/ml de décoction. Les cinq décoctions présentent une action bactéricide sur  S. aureus comprise entre 0,40x10-2 et 11,75x10-2 g de MS/ml. Par contre, une absence de bactéricidie est observée avec R. communis et H. madagascariensis sur  E. coli et chez H. madagascariensis, E. floribundus et L. camara sur B. subtilis. Cette étude révèle une différence de sensibilité des bactéries aux décoctions étudiées. L’action bactéricide des cinq extraits est identique pour S. aureus avec un coefficient phénol de 30. La meilleure efficacité est obtenue avec E. floribundus sur E. coli et R. communis sur B. subtilis qui présente le coefficient phénol le plus élevé.


In vitro evaluation of antimicrobial activity of some Adamawa (Cameroon) medicinal plants.

In the bid to develop pharmacology in Africa and Cameroon in particular, the leaf extracts of five: Ricinus communis, Harungana madagascariensis, Erigeron floribundus Chromoleana odorata and Lantana camara were tested in vitro for  their  antibacterial  activities on three common pathogenic bacterial species namely Staphylococcus aureus, Escherichia coli and Bacillus subtilis. The in vitro tests were carried out using a tube macro-dilution technique. Two–fold geometric concentrations of the various extracts were tested against the bacterial species. Results obtained showed varied bacteriological efficacy of the extracts tested, with minimum inhibitory concentrations (MICs) ranging between 0.05 x 10-2   and 2.94 x 10-2   g of the dry extract/ ml. The various extracts tested demonstrated good in vitro efficacy against S. aureus with concentrations varying from 0.4 x10-2 to 11.75 x10-2 g of dry extract/ml. However, a much limited spectrum of activity was observed for the other bacterial species. R. communis and H. madagascariensis had no in vitro activities on E. coli, while H. madagascariensis and E. floribundus were not effective against B. subtilis. The same phenol coefficient of 30 indicated similar antibacterial effect on S. aureus.  Regarding the phenol coefficient, the best effect was obtained with E. floribundus on E. coli and R. communis on B. subtilis.


Section
Full Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1816-0573