PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Clinics in Mother and Child Health

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Diagnostic markers of infection in curret pediatric practice

A Chiabia, A Gervaix, F Monebenimp, MT Obama, E Essono, I Kago, E Tetanye

Abstract




Diagnostic markers are useful biological indicators of infection. Confirmatory diagnostic tests may take time, so biologic markers are necessary to have a rapid indication of the infection status so that antibiotherapy can be rapidly instituted. They are also useful to follow-up the course of the infection with treatment. Some tests as the hematological profile indices (total leukocyte count, total neutrophil count, immature/total neutrophil ratio, platelet count and erythrocyte sedimentation rate) and some acute phase proteins as C-reactive protein are readily available in most clinical settings. Others as procalcitonin
chemokines, cytokines, adhesion molecules, cell surface markers and polymerase chain reaction are expensive and available only in specialised research laboratories. Optimal benefit can be obtained from rational use of currently available markers either by multiple marker assays or serial measurements which increase sensitivity and specificity.
What ever the clinical setting the decision to institute or stop antimicrobial therapy will depend on the clinical situation of the child, and these markers only confirming the clinical decision. We hope that procalcitonin measurement with a higher sensitivity and specificity than haematological profile indices, C- reactive protein and erythrocyte sedimentation rate, be readily available in low-resource settings at low cost to improve management of sick neonates.
Les marqueurs biologiques sont des indicateurs utiles pour le diagnostic de l'infection. Le diagnostic de confirmation de certaines infections étant souvent retardé, les marqueurs biologiques constituent un outil nécessaire non seulement pour le diagnostic de présomption et la prise en charge thérapeutique précoce, mais aussi dans le suivi de l'évolution du traitement. Certains marqueurs comme les tests hématologiques (leucocytes totaux, neutrophiles totaux, rapport neutrophiles immatures/ totaux, taux de plaquettes et la vitesse de sédimentation), et les protéines de la phase aiguë de l'inflammation comme la
protéine C-réactive sont souvent disponibles et utilisés dans la plupart des institutions sanitaires. Les autres comme la procalcitonine, les chemokines, les cytokines, les molécules d'adhésion et l'amplification par polymérisation en chaîne sont coûteux et ne sont disponibles que dans certains laboratoires de recherche. Un bénéfice optimal peut être
obtenu par une utilisation rationnelle des marqueurs disponibles, soit en utilisant plusieurs marqueurs ou des dosages séquentiels qui augmenteront la sensibilité et la spécificité. Quelque soit le cas, la décision d'instituer ou d'arrêter l'antibiothérapie dépendra de la situation clinique de l'enfant et les marqueurs ne confirmeront que la décision clinique. Nous espérons que le dosage de procalcitonin qui a une sensibilité et une spécificité supérieure aux indices hématologiques, la protéine C- réactive et la vitesse de sédimentation soit disponible à moindre coût dans les pays en voie de développement pour améliorer la prise
en charge des nouveaux-nés malades.
Keywords: Diagnostic markers-Infection-Children.

Clinics in Mother and Child Health Vol. 4 (1) 2007: pp. 671-678



AJOL African Journals Online