PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Ghana Journal of Agricultural Science

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Evaluation of fertilizer application on some peasant cocoa farms in Ghana

MR Appiah, K Ofori-Frimpong, AA Afrifa

Abstract


Low soil fertility has been identified as a major cause of decline in yield of cocoa (Theobroma cacao L.) on peasant farms in Ghana. The objective of the trial is to evaluate the effect of fertilizer application on yields of cocoa (T. cacao L.) under peasant farmers' management in Ghana with the aim of introducing fertilizers to farmers. This paper presents the results for 4 years of fertilizer trials on peasant farms. Triple or single superphosphate and muriate of potash at the rate of 129 kg P205 and 76.5 kg K2O ha-1 yr1, respectively, were applied to one half of 1.6-ha plot whilst the other half did not receive fertilizers. Generally, the fertilized plots on all the farms showed an increase in yield over the unfertilised plots during the 4-year period. The gross yields of the fertilized plots exceeded those of unfertilised plots by 61.7 per cent in the 1st year, 99.8 per cent in the 2nd year, 116.0 per cent in the 3rd year, and 106.0 per cent in the 4th year. At the end of the 4th year, 75 per cent of the farms had yields more than 1000 kg/ha. There were no significant differences between the age of the farms and variety of cocoa with fertilizer responses. Furthermore, there was no direct relationship between fertilizer treatment and incidence of diseases and pests. Substantial yields of over 1000 kg/ha could be obtained by adopting proper agronomic practices and the use of fertilizer compared to 280 kg/ha no produced in Ghana. Economic analysis of results indicated that the use of fertilizers on small-holder cocoa farms was profitable.

Evaluation d'application d'engrais chimique sur quelques petits champs de cacao paysans au Ghana


Résumé



La fertilité basse du sol a été identifiée comme la cause principale de diminution en rendement de cacao (Theobroma cacao L.) sur les petits champs paysans au Ghana. Le but de l' essai est d'évaluer l'effet de l'application d'engrais chimique sur les rendements de cacao (T. cacao L.) sous l'exploitation des petits cultivateurs paysans au Ghana avec l'objectif de l'introduction des engrais chimiques aux cultivateurs. Les résultats pour les 4 années des essais d'engrais chimique sur les petits champs paysans sont prisentés dans cet article. Le superphosphate triple et simple en plus de muriate de potasse à la proportion de 129 kg P2O5 et 76.5 kg K2O par ha/an respectivement étaient appliqués à une demie de 1.6ha de lot alors que la demie autre n'avait pas regu des engrais chimiques. Dans l'ensemble les lots fertilisés sur tous les champs montraient une augmentation en rendement par rapport aux lots non fertilisés pendant la période de 4 années. Les rendements bruts des lots fertilisés dépassaient ceux des lots non fertilisés par 61.7 pour cent dans la première année, 99.8 dans la 2e année, 116.0 pour cent dans la 3e année, et 106.0 pour cent dans la 4e année. A la fin de la 4e année, 75 pour cent des champs avaient plus de 1000 kg/ha de rendements. Il n'y avait pas des différences considérables entre les âges des champs et la variété de cacao avec l'engrais chimique en ce qui concerne les réactions. Par ailleurs, il n' y avait pas de rapport direct entre le traitement d' engrais chimique et le taux des maladies et les insectes ravageurs. Des rendements substantiels de plus de 1000 kg/ha pourraient être obtenu par l'adoption des pratiques agronomiques appropriées et l' emploi d' engrais chimique en comparaison de celui de 280 kg/ha produit à présent au Ghana. L' analyse économique des résultats indiquait que l'emploi d' engrais chimique sur les champs de cacao des petits cultivateurs était rentable.

Ghana Jnl agric. Sci. Vol.33(2) 2004: 183-190



http://dx.doi.org/10.4314/gjas.v33i2.1869
AJOL African Journals Online