PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Ghana Journal of Agricultural Science

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Combination of soil classification and some selected soil properties to improve yield prediction: An experience from southwestern Nigeria

GA Oluwatosin, AO Ogunkunle

Abstract


The advantage in the combined use of soil classification and top soil analysis for explaining crop yield variation was examined. Soil properties and yields of maize (Zea mays L) on different soil types were measured on farmers' fields for 2 years. Yield prediction improved from 2 per cent at the Order and Association levels to 31 per cent at the Series level in the 1st year. The following year, it improved from 5-6 per cent (at the Order and Association levels) to 39 per cent (at the Series level). Regression of yield on soil properties showed that, with one soil property in the regression, yield prediction improved from 30 per cent at the Order level to 37 per cent at the Association level and 38 per cent at the Series level. With five properties in the regression, yield prediction improved from 42 per cent at the Order level to 44 per cent at the Association level and 66 per cent at the Series level. With 10 properties in the regression, yield prediction improved from 50-51 per cent (Order and Association levels) to 84 per cent at the Series level.



Combinaison de la classification de sol et quelques propriétés de sol sélectionnées pour améliorer la prédiction de rendement: Une expérience de sud-ouest du Nigéria.


Résumé



L'avantage d'utilisation de la combinaison de la classification de sol et d'analyse de la couche arable pour l'explication de la variation de rendement des cultures, était étudié. Les propriétés de sol et les rendements de mais (Zea mays L.) sur les différents types de sol, étaient évalués sur les champs des cultivateurs pour 2 ans. La prédiction de rendement améliorait de 2 pour cent aux niveaux d'Ordre et d'Association à 31 pour cent au niveau de Séries dans la 1e année. L'année suivante l'amélioration était de 5-6 pour cent (aux niveaux d'Ordre et d'Association) à 39 pour cent (au niveau de Séries). La régression de rendement sur les propriétés de sol révélait que, avec une propriété de sol en régression, la prédiction de rendement améliorait de 30 pour cent au niveau d'Ordre à 37 pour cent au niveau d'Association et 38 pour cent au niveau de Séries. Avec cinq propriétés en régression la prédiction de rendement améliorait de 42 pour cent au niveau d'Ordre à 44 pour cent au niveau d'Association et 66 pour cent au niveau de Séries. Avec 10 propriétés en régression, la prédiction de rendement améliorait de 50-51 pour cent (aux niveaux d'Ordre et d'Association) à 84 pour cent au niveau de Séries.

Ghana Jnl agric. Sci. Vol.33(1) 2000: 15-22



http://dx.doi.org/10.4314/gjas.v33i1.1879
AJOL African Journals Online