Effet de différentes modalités de stress hydrique sur la production et la teneur en éléments minéraux du gombo [Abelmoschus esculentus (L.) Moench]

  • M Aziafekey
  • K Odah
  • A Atayi

Abstract

Dans le but de tester diverses modalités de gestion de l’eau dans la production du gombo [<i>Abelmoschus esculentus</i> (L.) Moench], des plants ont été soumis après 20 jours de culture irriguée à des périodes de stress hydrique de durée variable (10, 25 jours et 5 cycles de stress de 3 jours et de réhydratation de 3 jours). La production de la biomasse des tiges et des feuilles, le rendement en fruits ainsi que la teneur en éléments minéraux (N P K) des plants ont été déterminés. Les résultats obtenus indiquent qu’un stress de courte durée stimule la production de la biomasse des parties aériennes après réhydratation et n’affecte pas le rendement en fruits. Un stress prolongé réduit la biomasse des parties aériennes mais accélère la floraison, tandis que le rendement en fruits reste particulièrement bas après réhydratation. Les plantes périodiquement stressées ont une biomasse élevée mais leur rendement en fruits est faible. La teneur des fruits en azote est élevée chez toutes les plantes soumises au stress hydrique.

Mots clés : Gombo, déficit hydrique, réhydratation, biomasse, rendement.
Published
2014-02-19
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631