Etat des connaissances sur la flore et la phytosociologie de deux aires protégées de la chaîne de l’Atakora au Togo : Parc National Fazao-Malfakassa et Réserve de Faune d’Alédjo

  • YA Woegan
  • S Akpavi
  • M Dourma
  • A Atato
  • K Wala
  • K Akpagana

Abstract

Faute de données scientifiques de base, les aires protégées du Togo ne sont pas dotées de plans d’aménagement conséquents. Elles subissent par ailleurs de fortes pressions anthropiques. La présente étude est une contribution à la connaissance de ces aires à travers des investigations  botaniques et écologiques dans le Parc National de Fazao-Malfakassa  (PNFM) et la réserve de faune d’Alédjo (RFA) sur la chaîne de l’Atakora.
Des inventaires floristiques et écologiques sur 154 placeaux (PNFM) et 100 (RFA) de 10 m x 50 m ont permis de recenser au total 617 espèces  végétales dont 308 espèces communes et 171 propres au PFM et 138 espèces à la RFA. Quatre nouveaux signalements pour la flore togolaise ont été faits dans les Asclepiadaceae (Raphionacme keayi Bullock.), les Asteraceae (Adelostigma senegalensis Benth.), les Orchidaceae (Platycoryne paludosa (Lind.) Rolfe et les Schizaeaceae (Lygodium  microphyllum (Cav.) R. Br.). L’analyse factorielle de correspondances des données a conduit à 14 groupements végétaux dans les formations  étudiées. Leur distribution est sous l’influence de trois principaux facteurs : l’humidité du sol, le substrat édaphique et la topographie. Les intrusions humaines menacent l’intégrité de ces formations et hypothèquent l’avenir de ces aires protégées, d’où la nécessité d’urgentes actions idoines de gestion.

© 2013 International Formulae Group. All rights reserved.

Mots clés : aires protégées, diversité spécifique, phytosociologie, Atakora, Togo.

Published
2014-03-25
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631