Augmentation de la productivité du maïs par l’amélioration des variétés locales du Tchad

  • T Goalbaye
  • A Guisse
  • M Ndiaye
  • M Tissou

Abstract

Au Tchad, l’extinction de certaines variétés locales de maïs et les faibles productivités des variétés locales existantes constituent les facteurs  limitant, de la production de maïs. Ainsi l’objectif de l’étude est de sélectionner et d’améliorer les variétés locales existantes. Après  l’échantillonnage le long des transects des zones de maïsiculture, les variétés locales récoltées ont été codifiées, caractérisées et améliorées par la technique de la sélection récurrente. Ce schéma est composé de  l’autofécondation et du croisement de chaque plante sur un testeur et de la recombinaison des talons. Cinq populations obtenues et un témoin ont servi au test de performance. L’analyse des résultats a mis en évidence une variabilité génétique des variétés croisées. La variabilité intra-variétale de maïs croisés est due aux effets génétiques additifs augmentant des gains intéressants. Sur les cinq populations obtenues, P1, P2, P4 et P5 ont des rendements moyens de plus de 3 t.ha-1, seul P 3 a un rendement moyen plus faible (2,9 t.ha-1) mais qui cependant supérieur au   rendement moyen du témoin T qui est de 2,3 t ha-1 L’amélioration des composantes de rendement des variétés locales et les meilleures  performances des populations obtenues permettront d’augmenter la productivité des producteurs. Elles pourront servir de base pour un  programme d’amélioration variétale de maïs au Tchad.

© 2013 International Formulae Group. All rights reserved.

Mots clés : Tchad, sélection, amélioration variétale, Zea mays, populations locales, rendement.

Published
2014-03-26
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631