Effets de l’inoculation mycorhizienne sur le sesame (Sesamum indicum L.) en conditions naturelles

  • MB Djatta
  • O Laminou Manzo
  • PR Macoumba Diouf
  • T Diop

Abstract

La présence des microorganismes symbiotiques dans le sol constitue un atout pour la majorité des cultures. L’inoculation avec des champignons mycorhiziens à arbuscules (CMA) est considérée comme un des moyens biologiques permettant à la culture de résister aux stress biotiques et abiotiques, et d’augmenter la productivité. Mais en conditions naturelles, la combinaison de plusieurs facteurs a une influence majeure dans l’établissement de la mycorhization. L’inoculation du sésame (Sesamum indicum L.) avec deux souches de Glomus est expérimentée en milieu naturel, dans un dispositif en split-plot avec quatre répétitions. Cette
inoculation mycorhizienne en milieu naturel a produit les effets suivants : le taux de mycorhization des plants inoculés reste bas ; l’inoculation n’a pas eu un effet significatif sur le rendement en graines, le nombre de
capsules et la biomasse totale comparativement aux plants témoins naturellement infectés. Cela montre que, la mycorhization naturelle a eu une efficacité comparable à celle des souches inoculées sur le sesame. On peut déduire que les sols de cette zone de Bambey contiendraient des souches de champignons mycorhiziens à arbuscules (CMA) indigènes aussi efficaces que des souches sélectionnées.

© 2013 International Formulae Group. All rights reserved.

Mots clés : Mycorhization naturelle, Glomus mosseae, Glomus fasciculatum, sésame, productivité.

Published
2014-03-26
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631