Stratégies et potentiel d’invasion des massifs forestiers par Hopea odorata Roxb. (Dipterocarpaceae) : cas du Parc National du Banco en Côte d’Ivoire

  • M Tiebre
  • D Kouame
  • ATB Vroh
  • KD N'da
  • YY Adou
Keywords: Arbre non-indigène invasif, biologie des populations, écologie de l’invasion, invasion biologique, invasion par les arbres

Abstract

Le caractère envahissant et la germination de l’espèce Hopea odorata Roxb. (Dipterocarpaceae) ont été étudiés dans la forêt de l’Anguédédou et dans la périphérie du Parc National du Banco en Côte d’Ivoire. Le but est de démontrer le potentiel d’invasion et la capacité de reproduction de cette espèce exotique. Les résultats obtenus dans la forêt d’Anguédédou indiquent que Hopea odorata présente un taux de germination de 30%. Cette plante présente un fort taux de recouvrement (65%), une densité  élevée (12 292,31 individus/ha) avec un nombre considérable de jeunes plants qui totalisent 97,62% du nombre d’individus recensés de l’espèce. C’est une espèce très régulière et agressive dans la zone où elle est plantée. A la périphérie du Parc National du Banco, Hopea odorata  présente un recouvrement moyen de 10,17%, une densité de 6 480 individus/ha constitués essentiellement de jeunes plants. Les résultats démontrent la capacité de cet arbre à se disperser et à coloniser la  périphérie du Parc National du Banco et pourrait contribuer à son caractère envahissant.


Mots clés : Arbre non-indigène invasif, biologie des populations, écologie de l’invasion, invasion biologique, invasion par les arbres.

Published
2014-08-28
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631