Nécessité d’une gestion des résidus agricoles et agro-industriels à Kinshasa

  • Daniel-Bienvenu Bangala Mada
  • Pathy Kanyanga Mpoy
  • Nadège Kabamba Ngombe
  • Thaddée Masimango Ndyanabo
Keywords: Environnement, pollution, lignocellulosiques, producteurs, Environment, lignocellulosic, producers

Abstract

La pression humaine sur les ressources naturelles et la pollution environnementale, notamment par les résidus végétaux, constituent deux importantes conséquences du manque de politique structurée d’urbanisation et de traitement des déchets à Kinshasa. Une des pistes de solution à ce problème consiste à intégrer les acteurs qui sont à la base de ce problème. Dans les cas des résidus végétaux, il s’agit des producteurs agricoles et agroindustriels. Dans ce travail, une investigation a été menée auprès de trente producteurs agricoles et cinq agroindustriels localisés dans cinq communes de Kinshasa, dans le but d’évaluer le mode de gestion des résidus lignocellulosiques qu’ils génèrent par leurs activités. Aucun producteur agricole ni agro-industriel, ne dispose des outils d’estimation de la quantité des résidus qu’il génère ; les producteurs maraîchers utilisent presque tous les résidus de récolte pour la fertilisation des plates-bandes en vue de nouvelles cultures, tandis que les producteurs de riz ont un surplus de résidus. Les producteurs agro-industriels connaissent tous un problème d’élimination des résidus végétaux que leurs activités produisent.

© 2015 International Formulae Group. All rights reserved.

Mots clés: Environnement, pollution, lignocellulosiques, producteurs

English Abstract

The human strong need in natural resources and the environmental pollution, in particular by vegetable residues, represent two main consequences of the lack of structured urbanization policy and of the material waste processing in Kinshasa. One way of solutions to this problem consists in involving the persons who are on the basis of it. In the framework of vegetable residues, this concerns agricultural and agro-industrial producers. In this study, we aimed at evaluating the lignocellulosic residues management generated by thirty agricultural producers and five agro-industrials located in five municipalities of Kinshasa. Among agricultural and agro-industrials none have the use of tools necessary to estimate the amount of residues generated in their activities. Market gardeners use almost all residues of harvesting to fertilize plate bands for new cultivations while rice producers have surplus residues. All the agro-industrials experience a problem of elimination of vegetables residues generated by their activities.

© 2015 International Formulae Group. All rights reserved.

Keywords: Environment, pollution, lignocellulosic, producers

Published
2015-12-10
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631