Variation des paramètres biochimiques de l'eau de coco (Cocos nucifera L.) issu de la culture in vitro pendant la période de stockage

  • Brou Roger Konan
  • Alain Bernadin Agnememel
  • Pierre Martial Thierry Akely
  • Rebecca Rachel Assa
  • Konan Jean Louis Konan
  • N’guessan Georges Amani
Keywords: Cocotier, eau de coco, hybride PB121, in vitro, stockage.

Abstract

Pour réduire les dépenses et les pertes liées à la diffusion de la noix de coco, les hybrides PB121 ont été développés en utilisant la technique de culture in vitro. Mais ce type d'hybride de cocotier planté en 1984 n'est pas encore pleinement étudié du point de vue biochimique. Le but de cette étude est d'évaluer les caractéristiques biochimiques de l'eau des noix de coco matures de l’hybride PB121 selon la période de stockage. Le PB121 ordinaire a été utilisé comme témoin. Les noix ont été stockées pendant 4 semaines à l’air libre à la température ambiante. Les analyses ont portées sur la détermination de la masse de l’eau de coco, les teneurs en sucres totaux et réducteurs, les teneurs en cendre, en matière sèche, en protéines, le pH, l’extrait sec réfractométrique et l’acidité titrable. Les résultats ont montré une diminution de la masse de l'eau de coco (163,19 g à 140, 66 g) de la 1ere à la 4ème semaine de stockage. Les teneurs en sucre (27,66 mg/ml à 17,03 mg/ml), l'acidité titrable (270 méq/100g à 70 méq/100g) et la matière sèche (5,06 % à 3,79 %) ont également diminué au cours de cette période. D'autre part, la teneur en cendres et le pH a augmenté d'abord, puis a diminué à partir de la deuxième semaine de stockage. Les résultats ont montré une similarité globale entre les deux types d’hybrides. Cependant, l'eau de l’hybride PB121 issu de la culture in vitro est plus acide que celui de PB121 ordinaire. Elle peut donc être utilisée pour se rafraichir ou pour faire du vinaigre.

Mots clés : Cocotier, eau de coco, hybride PB121, in vitro, stockage.

Pour réduire les dépenses et les pertes liées à la diffusion de la noix de coco, les hybrides PB121 ont étédéveloppés en utilisant la technique de culture in vitro. Mais ce type d'hybride de cocotier planté en 1984 n'estpas encore pleinement étudié du point de vue biochimique. Le but de cette étude est d'évaluer lescaractéristiques biochimiques de l'eau des noix de coco matures de l’hybride PB121 selon la période destockage. Le PB121 ordinaire a été utilisé comme témoin. Les noix ont été stockées pendant 4 semaines à l’airlibre à la température ambiante. Les analyses ont portées sur la détermination de la masse de l’eau de coco, lesteneurs en sucres totaux et réducteurs, les teneurs en cendre, en matière sèche, en protéines, le pH, l’extrait secréfractométrique et l’acidité titrable. Les résultats ont montré une diminution de la masse de l'eau de coco(163,19 g à 140, 66 g) de la 1ere à la 4ème semaine de stockage. Les teneurs en sucre (27,66 mg/ml à 17,03mg/ml), l'acidité titrable (270 méq/100g à 70 méq/100g) et la matière sèche (5,06 % à 3,79 %) ont égalementdiminué au cours de cette période. D'autre part, la teneur en cendres et le pH a augmenté d'abord, puis adiminué à partir de la deuxième semaine de stockage. Les résultats ont montré une similarité globale entre lesdeux types d’hybrides. Cependant, l'eau de l’hybride PB121 issu de la culture in vitro est plus acide que celuide PB121 ordinaire. Elle peut donc être utilisée pour se rafraichir ou pour faire du vinaigre.

Mots clés : Cocotier, eau de coco, hybride PB121, in vitro, stockage.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631