Evaluation de la compétitivité des systèmes piscicoles pratiqués en Côte d’Ivoire: gestion, alimentation et production

  • Hortense A. Yao
  • Rachel A. KOUMI
  • Céline Sidonie K. Nobah
  • Célestin B. Atse
  • Paul E. Kouamelan
Keywords: Pisciculture, système, indicateur, gestion, alimentation, rendement.

Abstract

La production aquacole de poisson reste faible en Côte d’Ivoire. Pour évaluer la capacité des systèmes pratiqués à produire des poissons marchands compétitifs en quantité suffisante, les indicateurs de gestion, d’alimentation et de productivité des systèmes piscicoles ont été évalués sur 301 fermes. Les résultats permettent d’observer que les systèmes semi intensif (51,83%) et extensif (42,86%) étaient les plus pratiqués par rapport à la rizipisciculture (3,99%) et à l’intensif (1,33%). Les fermes enregistrées en intensif respectent les indicateurs de gestion évalués et enregistrent 50 à 75% de pratique de la majorité des indicateurs d’alimentation. L’intensif contribue à la production de poissons marchands compétitifs avec un rendement de plus de 10 000 kg/ha/an sur toutes les fermes. Le système semi intensif traduit le suivi de la majorité des indicateurs de gestion par plus de 50% des fermes contrairement aux indicateurs de bonnes pratiques d’alimentation et de production. L’extensif et la rizipisciculture sont caractérisés par un faible niveau de gestion, d’alimentation et de productivité. Les capacités de production en semi intensif, extensif et en rizipisciculture doivent être renforcées par les bonnes pratiques de gestion et d’alimentation. Aussi le système intensif doit être promu pour améliorer la production quantitative de poisson compétitif.

Mots clés : Pisciculture, système, indicateur, gestion, alimentation, rendement.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631