Evaluation in vitro de l’activité des écorces de tige de Anogeissus leiocarpus (DC) Guill. et Perr. (Combretaceae) sur des bactéries responsables de maladies courantes en Afrique et criblage phytochimique

  • Y. Sanogo
  • N.K. Guessennd
  • H.F. Tra Bi
  • N.J. Kouadio
  • F.K. Konan
  • M Bamba
  • N. Danho
  • A. Bakayoko
  • K Yao
  • M. Dosso
Keywords: Antibactérienne, Anogeissus leiocarpus, flore ivoirienne, analyse qualitative.

Abstract

Les bactéries sont à l’origine de réel problème de santé publique à cause de leur implication dans de nombreuses maladies. Leur résistance aux antibiotiques est devenue l’un des problèmes les plus importants dans la lutte contre les maladies infectieuses dans le monde. L’objectif de ce travail est d’évaluer l’activité antibactérienne des extraits hexanique, méthanolique 70% (v/v) et aqueux des écorces de tige de Anogeissus leiocarpus (DC) Guill. et Perr. (Combretaceae), une plante médicinale de la flore ivoirienne, contre les bactéries des genres Staphylococcus, Pseudomonas et les entérobactéries (Shigella sp., Salmonella Typhimurium, Escherichia coli et Proteus mirabilis) par la méthode de diffusion en milieu gélosé dans des cupules et la méthode de macro-dilution en milieu liquide . Les extraits aqueux et méthanolique 70% (v/v) ont été retenus pour la détermination des paramètres antibactériens (CMI et CMB), en raison de leurs activités sur l’ensemble des bactéries sélectionnées. Par ailleurs, une analyse qualitative par chromatographie sur couche mince (CCM), effectuée sur les différents extraits, a permis de détecter plusieurs groupes de composés chimiques parmi lesquels les saponosides, les tanins, les flavonoïdes, les polyphénols, les alcaloïdes et les sesquiterpènes dont des effets antibactériens sont connus. Les CMI obtenues, sont comprises entre 0,7 ± 0,0 et 12,5 ± 0,0 mg/ml. Quant aux CMB, elles varient de 3,1 ± 0,0 à 25,0 ± 0,0 mg/ml. Ce travail justifie l’utilisation traditionnelle de Anogeissus leiocarpus dans le traitement de diverses pathologies et plus particulièrement celles d’origine bactérienne.

Mots clés : Antibactérienne, Anogeissus leiocarpus, flore ivoirienne, analyse qualitative.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631