Impacts des usages traditionnels sur la vulnérabilité de Detarium microcarpum Guill. & Perr. (Caesalpiniaceae) dans le district phytogéographique Zou au Bénin (en Afrique de l’Ouest)

  • Ignace Relique Agbo
  • Antoine Abel Missihoun
  • Romaric Vihotogbe
  • Ephrem Achille Assogbadjo
  • Corneille Ahanhanzo
  • Clément Agbangla
Keywords: Bénin, conservation durable, Detarium microcarpum, phytodistrict, utilisation endogène, vulnérabilité.

Abstract

Detarium microcarpum (Caesalpiniaceae) est un fruitier de grande importance socio-économique en Afrique de l’Ouest. Au Bénin, l’espèce est surexploitée dans plusieurs régions alors que peu de recherches se sont intéressées à sa viabilité et la conservation de sa diversité génétique. L’objectif de cette étude est de déterminer la valeur d’usage de différents organes de l’arbre afin d’évaluer son impact sur la vulnérabilité de l’espèce en vue de son utilisation durable. Ainsi, une enquête semi-structurée portée sur 202 personnes a été conduite afin de collecter des informations relatives à l’utilisation des différents organes de D. microcarpum. La fréquence d’utilisation des organes, l’indice de vulnérabilité de l’espèce et la caractéristique dendrométrique ont été évalués. Les résultats obtenus montrent que les populations locales utilisent D. microcarpum à des fins alimentaires, médicinales, artisanales et spirituelles et aussi comme bois énergie, de fourrage et de matériau de construction rurale. La fréquence d’utilisation des organes varie de 2,5% (pour les fruits) à 83,20% (pour le bois). Cette forte fréquence d’utilisation du bois explique le fort indice de vulnérabilité (2,67). Seules les forêts classées et/ou sacrées abritent les individus adultes. Il est alors nécessaire d’élaborer des stratégies pour une utilisation durables de l’espèce.

Mots clés : Bénin, conservation durable, Detarium microcarpum, phytodistrict, utilisation endogène, vulnérabilité.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631